[Interview] Le point à l’intersaison avec Christophe Noluveau

Alors que la nouvelle saison se dessine en coulisses, nous vous proposons de retrouver les propos de Christophe Noluveau, Directeur Général du FCG, pour faire le point sur la situation du club.

L’heure du bilan

Piero : Bonjour Christophe, commençons par un bilan peut-être… Quel est ta vision à ce sujet ?
Christophe Noluveau : « Sportivement, c’est globalement satisfaisant. L’équipe de N3 a fait une très belle saison et elle aurait pu être excellente si on avait fini premier. On a eu un adversaire redoutable : le Racing Besançon qui a fait une meilleure saison que la nôtre et qui mérite tout à fait leur accession. Il nous a manqué juste des petites choses que, j’espère, on saura corriger notamment avec le recrutement.
La grosse difficulté reste qu’il n’y a une seule accession et que cela complexifie les choses. Il ne faut pas non plus oublier qu’on est sur un territoire rural avec 7 000 habitants à Gueugnon et que c’est déjà une performance d’avoir une équipe première en N3 et une équipe réserve espoirs en R1. Une grande satisfaction également concerne nos équipes jeunes à 11 qui sont désormais au plus haut niveau régional ! Au niveau sportif, on est donc satisfaits même si on aspire toujours à faire mieux… Il y a toujours des progrès à faire et l’ambition fait partie des valeurs du club. »

« Au niveau sportif, on est donc satisfaits même si on aspire toujours à faire mieux… Il y a toujours des progrès à faire et l’ambition fait partie des valeurs du club. »

Pour élargir le sujet, quid des arbitres ?
« Pour la partie arbitrage, on est en règle voir mieux sur ces dernières saisons. Cela peut toutefois être remis en cause tous les ans et il faut être très vigilants. Mais je tiens à remercier tous les différents pôles qui font le FCG et en particulier les arbitres qui ont un rôle déterminant. Merci notamment à Mickaël Bray pour tout le travail accompli à ce sujet depuis de nombreuses années. Cela a pu être un problème depuis la reprise en 2011 mais grâce au travail et aux efforts de toutes et tous, on a réussi à stabiliser ce dossier, à former et investir sur les arbitres. »

Il y a également un sujet sur les féminines ?
« Oui même si ce sujets prend plus de temps. On avait 2 axes d’amélioration chez les jeunes dont celui des féminines et on voit quand même une hausse significative des licenciées. L’arrivée au poste de responsable des féminines d’Alexandre Lavigne et le rôle des éducateurs avec David Vasco en tête et Geoffray Richelet est primordial. »

Volet budgétaire

On pourrait penser que l’intersaison est calme dans un club de foot ?
« On pourrait l’imaginer toutefois, ce n’est évidemment pas au soir du dernier match que l’on enclenche la saison suivante. 2021-2022 n’était pas terminée qu’on avait commencé à préparer cette saison ci ! Déjà financièrement avec le président, le trésorier et Guy Clopin, on s’est penché sur le sujet des ressources humaines début avril en lien avec les échéances fédérales. En effet, on a un ensemble de documents à fournir à la CRCC, l’équivalent de la DNCG au niveau de  la ligue… Ce dossier assez important et assez lourd à remplir donne toutes les bases pour préparer la saison suivante en terme d’effectifs, de ressources ou de dépenses. L’intersaison commence donc déjà au mois d’avril puis on peaufine tout cela pour déterminer le budget le plus précis possible.
La période actuelle est très animée donc avec un gros travail au niveau sportif, toutes catégories confondues, mais également au niveau des ressources humaines parce que le sportif amène forcément des évolutions. Puis la partie financière évoquée juste avant et qui est étroitement liée à ce qu’on peut faire au niveau sportif. »

Et comment s’est déroulé le passage devant le CRCC ?
« Cela c’est bien passé une nouvelle fois. Il il n’y a eu aucune remarque sur le budget prévisionnel présenté et sur les premiers comptes estimés de la saison écoulée. On a le feu vert encore une fois, sans réserve. Tout cela, c’est grâce au travail de toutes et tous et grâce à nos partenaires, aux collectivités et à tous les membres du club qui font que le FCG se structure aussi bien financièrement. »

« Le budget a son importance mais heureusement, dans le sport en général et dans le football en particulier, l’aspect financier n’est pas forcément le seul critère de réussite pour avoir des résultats sportifs. »

A titre de comparaison par rapport aux autre clubs de la N3, où se situe le FCG ?
« On est pas encore dans les tous premiers mais on a quand même un budget relativement important pour de la N3. On voit dans les résultats récents que le budget a son importance mais heureusement, dans le sport en général et dans le football en particulier, l’aspect financier n’est pas forcément le seul critère de réussite pour avoir des résultats sportifs. »

Cela montre aussi une maitrise au niveau des partenariats ?
« On a la chance de s’appuyer sur des partenaires publics ou privés très fidèles. Ça aussi c’est un des axes majeurs pour la partie commerciale ou relations publiques. On a un très fort taux de fidélisation et c’est grâce à tout le travail fait chaque année. On a aussi des actions développement chaque années pour attirer de nouveaux partenaires comme ce fut le cas avec la venue d’un consultant extérieur l’année dernière. On a pu mettre en place de nouvelles offres qui ont été proposées à nos partenaires lors de cette intersaison. Il nous faut toujours trouver de nouvelles méthodes afin de progresser, c’est l’objectif recherché. »

Le FC Gueugnon

Christophe, comment se passe ton rôle au poste de Directeur Général ?
« Cela se passe plutôt bien parce que je suis bien épaulé et qu’on me fait confiance aussi. La confiance c’est le maître mot quelques soient les fonctions ! J’ai la confiance du président et du comité directeur et je suis, on va dire, dans une sorte d’évolution logique depuis mon arrivée au club en 2013. Au départ, j’étais au niveau développement et commercial et le club n’était pas le même que celui d’aujourd’hui notamment en terme de structure et d’encadrement. Il fallait toucher un peu à tout et cela m’a préparé à cette fonction de directeur général, à cette diversité de missions qui me plaisent.
Je suis content de pouvoir travailler avec tout le monde car le FC Gueugnon, c’est aujourd’hui 400 licenciés, plus de 40 salariés, 120 dirigeants, un dizaine d’éducateurs et 9 arbitres. Toutes ces composantes font de ce club une véritable entreprise avec une mixité entre salariés et des bénévoles indispensables que l’on doit déjà remercier et sur lesquels on doit progresser. Les salariés ne remplaceront jamais les bénévoles et on veut poursuivre le travail pour fidéliser nos bénévoles. »

Le club s’inscrit également en dehors du plan sportif sur un volet sociétal et environnemental ?
« En effet, on se base au niveau de l’apprentissage et la formation de jeunes joueurs pour mener à bien et développer ce genre d’actions. Formapi Gueugnon est une structure de formation qui s’est vraiment développée qui propose maintenant 7 formations sportives, administratives, commerciale, informatiques… C’est une très belle structure à Gueugnon avec plus de 130 apprentis et c’est ouvert à tous les les employeurs ! Certains n’hésitent pas à nous les confier pour les former. C’est un maillon fort du FCG qui nous permet de faire ce genre d’actions au sei ndes EHPAD ou chez les Papillons Blancs. Sur le volet environnement, on mène également des actions soutenues par APERAM. »

« Le FC Gueugnon, c’est aujourd’hui 400 licenciés, plus de 40 salariés, 120 dirigeants, un dizaine d’éducateurs et 9 arbitres. Toutes ces composantes font de ce club une véritable entreprise avec une mixité entre salariés et des bénévoles indispensables »

Au niveau des structures du club et des terrains de la VF, des nouvelles du terrain synthétique ?
« C’est forcément dans les axes d’amélioration ! Le stade du Vieux Fresne est toujours dans nos priorités et on s’est amélioré sans aucun doute sur la qualité des terrains par rapport aux années antérieures, notamment avec nos différents partenaires tel que l’entreprise Alves Terrier et l’entreprise Atalian avec qui on a trouvé des accords pour augmenter le niveau de prestation. Toutefois, comme on a beaucoup plus de jeunes et plus d’équipes qui jouent au niveau régional, il faut encore des terrains en meilleure qualité et en nombre. C’est là que la question du terrain synthétique devient encore plus primordiale et reste d’actualité. On y travaille, avec la Mairie bien sûr. Pour nous, cela ne va jamais assez vite mais on espère trouver une issue favorable dans un délai proche. Pour l’instant, il n’y a encore rien de concrétisé. ».

On a vu aussi que Jean Laville aurait pu accueillir des matchs de L2 avec Villefranche…
« Ça aurait été une grande joie de pouvoir accueillir, avec la Ville de Gueugnon, le club du FC Villefranche Beaujolais qui est un de nos clubs amis historique. On travaille avec eux sur la formation depuis de longues années ! Malheureusement, les decisions prises ne leur ont pas été favorables. »

Nouvelle saison

Quels sont les perspectives pour cette saison ?
« Notre objectif en N3 est de jouer le haut du tableau. Il ne faut pas oublier la réforme des championnats en cours et qui va commencer dès cette année. On va passer en 3 ans de 12 groupes à 8 groupes avec beaucoup d’équipes qui vont redescendre en régional. Ce resserrement au niveau de la pyramide relèvera également le niveau de ce championnat avec 5 ou 6 descentes par année ! Cela va être dur et il faudra faire attention. Il n’y aura toujours qu’une seule montée et notre volonté est de jouer le haut du tableau, de faire venir le plus grand nombre de public au stade Jean Laville et que notre équipe donne du plaisir à nos spectateurs tout en réalisant le meilleur championnat possible. »

« Le FCG est redevenu une institution et est reconnu comme une marque sur le territoire… Notre volonté c’est ça. »

Que voudrais-tu rajouter pour conclure ?
« Des remerciements à tous les membres du club : bénévoles, licenciés, joueurs, éducateurs, arbitres, supporters, partenaires, collectivités et les spectateurs qui viennent nous voir ! Notre but est de toucher tous les publics même ceux qui n’aime pas le foot ! Le FCG est redevenu une institution et est reconnu comme une marque sur le territoire… Notre volonté c’est ça, c’est que le FCG soit un véritable acteur territorial et sportif à tous les niveaux : jeunes ou seniors. C’est comme ça que l’on va progresser et que l’on va écrire de nouvelles pages. »

Merci à Piero et Christophe pour cet échange.

Facebook Twitter Instagram LinkedIn Video Newsletter Flux RSS


PLUS D'ACTUALITÉS...


1