[Coupe de France] 3e tour : USC Paray Foot 2–3 FC Gueugnon : Réactions

Retrouvez les réactions captées par Piero à l’issue de la victoire face à l’USC Paray Foot lors du 3ème tour de la Coupe de France (2-3).

 

micro interview

 

Philippe CORREIA : Entraineur

 

Piero : Philippe, c’est une victoire acquise sur la fin ce soir. Quelle est ton analyse à chaud sur ce match de coupe à l’extérieur ? :
Philippe CORREIA : « On savait que cela allait être un match compliqué et cela l’a été. Donc aujourd’hui je suis satisfait de cette qualification et de la prestation de mes joueurs même si on s’est mis en difficulté sur les deux buts. D’ailleurs deux buts contre le cours du jeu et qu’on aurait pu éviter. »

C’est la première fois qu’on est menés cette saison, cela pourra servir pour la suite ? :
« Oui c’est un scénario qui est positif pour la suite. C’est la première fois aujourd’hui qu’on est menés cette saison. Et on a vu la bonne réaction du groupe, une réaction positive collectivement. On revient par deux fois et on repasse devant donc cela montre que cette équipe a du caractère. »

En première mi-temps, on n’avait pas l’impression d’être vraiment dans un match de coupe. Était-ce tactique ? :
« Non le problème face à un système comme ça en 5-3-2, on ronronnait un petit peu, on manquait de présence. On emmenait pas mal de centres mais on a manqué de présence. C’est pour cela qu’on a été très peu dangereux à ce moment-là. On a rectifié un peu à la mi-temps, on a travaillé un peu plus sur la largeur et on a commencé à être un peu plus percutants. »

Malgré plusieurs changements, l’équipe s’est montrée performante :
« Oui tout le monde a apporté sa pierre à l’édifice. Tout le monde travaille dans le bon sens. Aujourd’hui ce n’est pas une équipe, c’est un groupe de 23 joueurs avec un très bon état d’esprit et on peut compter sur tout le monde ! »

 

Richard TRIVINO : Directeur sportif

 

Piero : Ce soir il a fallu arracher cette victoire, cela n’a pas été facile ? :
Richard TRIVINO : « Non je ne suis pas d’accord, on a fait exactement le match qu’il fallait. Ils ont une occasion et ils mettent deux buts. Il n’y avait pas photo entre les deux équipes et je pense que s’il n’y avait pas eu ces erreurs on l’aurait emporté avec un score plus large. Après les erreurs font partie du foot, c’est que j’ai dit à notre jeune gardien, j’en ai fait des pires que lui. Il ne faut pas le juger là-dessus c’est un très bon gardien. Ce match est le résumé du début de saison, on a un cœur énorme. »

On a su revenir au score par deux fois, marquer le but pour l’emporter en fin de match et de surcroit  à l’extérieur…  :
« On a un groupe avec un cœur énorme, mine de rien aujourd’hui sans Albert Baning, Rafael Calonge, Patrick Mvondo, notre gardien titulaire. On a réussi à se qualifier malgré tout, mais on le méritait malgré nos deux erreurs. »

Maintenant on va jouer les champions sortants Dijon B. On va continuer notre approche des matchs les « uns après les autres » ? :
« Exactement, aujourd’hui c’était un match important, pas un match vital. La coupe, le Président y tient à cœur et si on passe tous les tours comme ça, je signe tout de suite. »

 

Fabrice REVUELTA : Milieu de terrain

 

Piero : Cette qualification n’a pas été facile à obtenir ce soir face à cette équipe de Paray ? :
Fabrice REVUELTA : « Non on savait comment le match allait être, on s’attendait à un match comme ça. En coupe, l’essentiel c’est de passer et on est passé. »

Vous avez été menés au score par 2 fois, avez-vous douté à ce moment-là ? :
« Franchement non parce qu’ils ne sont pas venus souvent dans notre camp. On n’a pas douté, je ne pense pas. Après c’est toujours dur de marquer un but, on a réussi à le faire et je pense qu’on a gagné physiquement. Parce que c’était quand même une belle équipe bien compétitive, c’était important de gagner. »

Maintenant on va se projeter à Dijon le champion sortant. Vous prenez toujours les matchs les uns après les autres ? :
« Ce n’est pas parce qu’on a gagné 4 matchs que l’on va changer de discours, on prendra les matchs comme on a pris les 5 autres avant. Et si on peut gagner à Dijon, ce sera parfait. »

 

Dylan MAMESSIER : Milieu de terrain

 

Piero : Dylan, bravo pour la qualification ! Quelles sont tes impressions sur ce match ? :
Dylan MAMESSIER : « Oui après c’est le charme de la coupe. En première mi-temps on prend un but sur coup de pied arrêté alors qu’on avait la main mise sur le jeu, un but à contre-courant. Bien sûr l’équipe en face s’est mise pratiquement à onze derrière et a bien défendu. On revient au score, on reprend un but assez bête mais on a eu le mental pour revenir égaliser et prendre l’avantage en fin de match. Donc c’est bien, c’est positif. »

Il fallait absolument marquer avant les prolongations ? :
« Absolument, on ne voulait pas aller aux prolongations. C’est pour ça que quand on a mis le 2ème but à cinq minutes de la fin, on s’est dit qu’il fallait continuer à pousser pour mettre ce 3ème et puis passer ce tour. »

Qu’est ce qui s’est dit à la mi-temps alors que vous étiez menés ? :
« A la mi-temps, on n’a pas paniqué. On savait qu’on avait le potentiel pour égaliser et pour passer ce tour. On a fait quelques ajustements tactiques et c’est passé. »

Comment vois-tu ce gros déplacement à Dijon B ? :
« Contre Dijon ce sera un autre combat, une autre équipe. Une équipe qui jouera plus au ballon qu’aujourd’hui. On va se préparer cette semaine pour bien aborder ce match. »

Il valait mieux préparer ce déplacement avec une victoire ce soir en coupe ? :
« Oui c’est clair, il vaut mieux aller là-bas avec cinq victoires au compteur. Et puis cinq victoires sur cinq, cela fait toujours du bien au moral. »

 

 

Merci à tous pour ces réactions.

 

Article d’après match