Partenaires

[Interview] Entretien avec Richard TRIVINO, Directeur Sportif du FC Gueugnon

Après le Président Bernard CANARD, c’est Richard TRIVINO, le Directeur Sportif du club qui s’est confié à nous lors de la trêve hivernale.

 

Piero : Bonjour Richard, la saison passée le FCG avait mal débuté la saison pour terminer en trombe. Qu’avait-il manqué selon toi pour parvenir à monter en N2 ? :
Richard TRIVINO : « La saison dernière, nous avons eu énormément de blessés lors de la première partie du championnat, surtout en défense. En plus, nous avions un effectif beaucoup moins étoffé. Sans ces blessés, on n’aurait vraiment pas été loin. Si on fait la même seconde partie, et je n’en doute pas, cela pourrait être intéressant. »

Cette saison a vu l’arrivée de nouveaux joueurs. Quel était l’enjeu de ces arrivées ? :
« L’enjeu était, entre autre, de ne pas se retrouver dans la même situation que la saison dernière, avec tous ces blessés. Avec le coach, on a donc décidé de doubler tous les postes. »

Quel était le profil des joueurs recherchés par rapport aux joueurs qui restaient au club ? :
« Comme chaque saison, on commence à travailler très rapidement sur la saison prochaine. On souhaitait trouver des joueurs expérimentés, qui connaissaient le niveau supérieur et c’est ce que l’on a fait avec l’arrivée de joueurs de qualité complétant à merveille l’effectif déjà en place. »

 

« Je garde une grosse confiance en nos attaquants, qui font partie des meilleurs du groupe et ils l’ont déjà prouvé »

 

L’équipe a réussi une magnifique performance et a failli créer l’exploit en coupe de France contre Clermont. Comment as-tu vécu cette rencontre ? :
« La performance aurait été encore plus magnifique avec la qualification car seule la victoire compte en coupe. Je crois que tout le monde était unanime, même Clermont sur le fait que notre qualification aurait été plus que méritée. Mais il nous a manqué cette efficacité offensive. Avec Philippe, on n’est pas surpris par le contenu du match, on connaît la qualité de notre groupe. »

La saison passée après 11 matchs, le FCG comptait 18 points contre 19 points cette saison. Es-tu déçu par cette première partie de championnat ? :
« Ah non je ne suis pas déçu du tout. Il est impossible de comparer deux saisons. On est bien placé, à l’affût. On est à 6 points de la montée avec un match en moins, qu’il faudra gagner même si ce déplacement à Morteau sera difficile. On est dans les temps, même s’il nous manque quelques points comme contre Auxerre où la victoire était largement à notre portée. Mais comme on dit chez nous, c’est à la fin de la foire que l’on compte les bouses ! »

Le FCG a marqué moins de buts que la saison passée au même stade de la compétition. Comment expliquer ce manque d’efficacité par rapport à la saison passée ? :
« Il faut être réaliste et objectif en disant que notre manque de confiance offensif nous a coûté quelques points. Par contre, je garde une grosse confiance en nos attaquants, qui font partie des meilleurs du groupe et ils l’ont déjà prouvé. Je suis plutôt positif et je sais qu’ils vont faire une seconde partie de saison magnifique. »

Des rumeurs ont couru sur la venue d’un renfort en attaque, qu’en est-il ? :
« Non, il n’y aura aucun mouvement chez nous pendant cette trêve hivernale. »

 

« La saison est encore longue, toutes les grosses cylindrés sont présentes, c’est excitant ! »

 

Les deux matchs de reprise contre Montceau et à Morteau seront déterminants pour rejoindre le haut du classement ? :
« Ce premier match contre Montceau-les-Mines est très important car c’est LE favori du groupe et une victoire lancerait au mieux l’année 2019. Pour Morteau, la victoire est presque obligatoire mais attention, ils ont battu Auxerre chez eux. Ces deux matches vont être très importants pour la suite du championnat mais on sera prêt. »

Quel sont pour toi les « plus » apportés par cette nouvelle équipe par rapport à celle de l’an passé ? :
« Je n’aime pas comparer des effectifs car je ne peux pas critiquer ou rabaisser des joueurs qui étaient présents la saison dernière et qui ont, presque tous, fait leur travail. Cette saison, on a voulu mettre encore plus d’expérience avec l’arrivée de joueurs confirmés. L’autre “plus” cette saison est que l’on a doublé tous les postes pour s’éviter certains déboires. On pourrait faire deux équipes compétitives. »

Quel est le message que vous avez passé au groupe pour cette mini trêve ? :
« J’attends la reprise pour les rencontrer avant la dernière ligne droite. Ils savent très bien ce que je pense du groupe et des qualités qu’ils ont. La saison est encore longue, toutes les grosses cylindrés sont présentes, c’est excitant ! »

 

« On montre beaucoup d’importance à nos jeunes, comme l’a toujours fait le FC Gueugnon […] C’est ce lien entre jeunes et joueurs confirmés qui peut aussi être un vrai plus »

 

L’équipe B est toujours première en championnat. Quel est l’objectif du club pour cette équipe qui évolue cette saison en R3 ? :
« Sans mettre de pression particulière à Fabrice, c’est certain que l’on souhaiterait faire monter notre équipe réserve. Cela va être difficile car nous avons un groupe jeune mais ce groupe et le coach ont mon entière confiance et  je sais qu’ils y parviendront. »

La dynamique de nos deux équipes séniors pourrait servir de vitrine ou stimulant pour les équipes jeunes qui ont un parcours semble t-il plus compliqué cette saison. Quelle est la politique du club en ce sens ? :
« C’est très compliqué d’attirer des jeunes surtout dans des petites villes comme Gueugnon. Après, ce sont des cycles et même si on connait une période plus difficile, Patrick FEDRIGO et Hubert DIONDET font un travail remarquable pour encadrer tous nos jeunes. On montre beaucoup d’importance à nos jeunes, comme l’a toujours fait le FC Gueugnon. J’en profite aussi pour remercier tous nos éducateurs ainsi que nos joueurs du groupe National 3 qui encadrent à merveille tous nos jeunes. C’est ce lien entre jeunes et joueurs confirmés qui peut aussi être un vrai plus. Après, c’est certain que les résultats de nos équipes séniors peuvent être une superbe locomotive. »

Richard, toi qui a déjà joué des challenges beaucoup plus importants, tu es toujours aussi enthousiaste de jouer la montée en N2.  Qu’est-ce qui t’anime autant ? :
« Je suis un compétiteur et il n’y a que des objectifs comme cela qui me motivent. Jouer petit bras n’est pas dans mes gênes. Mon sang est jaune et bleu et je me battrais tout le temps pour mon club. Après, je ne suis pas comme certains de nos concurrents qui se cachent en disant qu’ils jouent le maintien alors qu’ils savent très bien qu’ils jouent la montée. Si je sens les choses je le dis, mais je fais pareil quand j’ai des doutes. De toute manière, si on avait dit que l’on jouait le maintien, on aurait on aurait affirmé que l’on n’avait pas d’ambition et quand on annonce que l’on joue la montée, on nous dit que l’on est prétentieux ! Je respecte tout le monde et je sais que la 2ème partie de saison va être tendue mais sympa à vivre. Tous les gros sont présents. Ne comptez pas sur moi pour faire de la langue de bois… Oui, on souhaite monter en N2 pour faire grandir notre club mais nous ne sommes pas tout seul et cela sera difficile car il y a de belles équipes cette saison. On verra bien, le meilleur montera… »

Richard, si tu avais des voeux à formuler pour les fêtes ? :
« Je souhaite de bonnes fêtes de fin d’année à toutes les personnes qui œuvrent pour notre club ainsi qu’à leurs familles. Dans la vie, seule la santé des proches compte, le sportif est secondaire… »

 

Merci Richard !

 

A lire : Entretien avec Bernard CANARD, Président du FC Gueugnon