Partenaires

[Interview] Entretien avec Philippe CORREIA, Entraineur du FC Gueugnon

Quelques jours avant la reprise du championnat, nous avons rencontré Philippe CORREIA, l’entraineur du FC Gueugnon. L’occasion de faire le point sur la préparation et les ambitions pour la suite de la saison.

 

 

Piero : Philippe, avant d’aborder l’avenir, un petit mot sur la saison passée, décevante par rapport à l’objectif annoncé ?
Philippe CORREIA : « Cela a été une saison décevante autant sur le plan du jeu que sur le plan du comportement donc aujourd’hui, il fallait donner un second souffle en faisant des changements radicaux. »

 

Justement, on a noté une douzaine de départs. On observe des changements importants chez les gardiens, en défense mais aussi en attaque. C’est un changement important dans l’effectif ?
« On a fait un constat sur cette saison passée, on a vu nos manques, surtout offensifs. On a été souvent une des meilleures défenses et on avait un gros problème offensif. C’est pourquoi on n’a pas conservé certains joueurs et avec Richard Trivino, on a décidé de recruter aussi des jeunes et de faire venir des joueurs à percussion. »

 

« Les jeunes nous amènent cette insouciance, cette envie d’aller vers l’avant, cette envie de travailler beaucoup plus que l’année dernière et cela emmène même les anciens »

 

On observe en effet un mélange de joueurs expérimentés et beaucoup de jeunes. C’est une volonté de changer d’orientation ?
« Oui complètement, j’avais demandé à Richard qu’il fallait absolument rajeunir le groupe. On avait un groupe très mature l’année dernière et je trouvais qu’il n’y avait pas un bon équilibre, on était trop dans la gestion et je voulais apporter un peu de fougue dans ce groupe. Aujourd’hui le constat de cette préparation, c’est que les jeunes nous amènent cette insouciance, cette envie d’aller vers l’avant, cette envie de travailler beaucoup plus que l’année dernière et cela emmène même les anciens… donc je suis très content. »

 

Comment juges-tu cette période de préparation ? On démarre la saison avec un groupe presque au complet mis à part Sébastien MPeck-Makendi et Rafael Calonge, absents lors du dernier match ?
« Sébastien Mpeck-Makendi a repris mercredi et Rafael Calonge devait soigner un petit hématome mais il sera bien présent. Cela a été une bonne préparation dans l’ensemble avec beaucoup de sérieux, beaucoup d’envie. On a pu voir lors des matchs amicaux que la préparation a été très satisfaisante. »

 

« C’est un groupe qui a du caractère […] Le contenu sur le dernier match a été très intéressant, c’est de bon augure pour la suite »

 

Le bilan des matchs de préparation, c’est 2 matchs nuls contre des clubs de N2 et 3 victoires !  Ce premier bilan d’avant saison doit donner le moral ?
« Oui cela donne de la confiance au groupe donc on sait où on va aujourd’hui. Sur les premiers matchs contre les équipes de N2, on n’était pas prêts physiquement. Ce qui m’a beaucoup plu, c’est l’état d’esprit collectif même dans les moments difficiles, on n’a rien lâché donc c’est déjà de bonnes bases. C’est un groupe qui a du caractère parce que c’était des matchs très engagés avec beaucoup de duels. On a répondu présents autant physiquement que mentalement donc là je suis très satisfait sur le plan du jeu. Au fil des matchs et du temps, on progresse petit à petit. Le contenu sur le dernier match a été très intéressant, c’est de bon augure pour la suite. »

 

On peut dire que c’est une nouvelle ère qui se dessine pour affronter ce nouveau championnat et où l’on voit les choses différemment maintenant ?
« Oui complètement, cela fait 5 semaines que je vis avec ce groupe. Je trouve qu’entre les anciens et les jeunes, il y a un bon équilibre, les anciens ont retrouvé leur place. Aujourd’hui le groupe vit très bien. On va rentrer dans le moment des choix et après cela deviendra un peu plus compliqué mais le groupe des anciens et des jeunes vit très bien ensemble, ils sauront m’aider à gérer les états d’âme. »

 

« Donner du plaisir et donner l’envie aux gens de revenir au stade »

 

Peux-tu nous en dire plus sur le rôle des anciens dans le groupe ?
« Je ne voulais pas être le seul avec Richard à être confronté à ce groupe. Aujourd’hui, on a nommé quelques responsables, quelques anciens qui nous ferons des retours et qui sont dans la responsabilité pour gérer le vestiaire, c’est un travail en commun. »

 

Quel est le « leitmotiv » de cette saison ? L’an passé il avait été dit « jouer la montée », quelle sera votre ambition cette année ?
« Je ne veux pas parler d’ambition, je voudrais que l’on prenne les matchs un par un. Je veux insister là-dessus car que ce soit pour les joueurs, les spectateurs et moi personnellement, nous avions perdu le plaisir. Donc aujourd’hui je veux prendre du plaisir à les voir évoluer, c’est ce qui se passe à travers les matchs amicaux. J’espère que ça va continuer tout au long de la saison. Ce sera donner du plaisir et donner l’envie aux gens de revenir au stade. »

 

« J’aime ce club, j’aime cette ville aussi. Aujourd’hui j’aimerais amener le club tout au moins en National 2 »

 

Toi qui a tout connu avec le FCG, la 1ère division, la ligue 2, la remontée en N3, qu’est-ce qui t’anime encore aujourd’hui ?
« J’avoue avoir un certain temps perdu cette envie après cette saison passée très difficile. J’avais même pensé arrêter complètement le métier d’entraineur mais aujourd’hui j’aime ce club, j’aime cette ville aussi. Aujourd’hui j’aimerais amener le club tout au moins en National 2. C’est mon ambition depuis 4-5 ans avec Richard. On voit la grande difficulté, ce n’est pas une chose simple. Donc j’ai enlevé cette ambition de ma tête et je me suis dit que si cela doit être ma dernière année, je veux qu’elle soit belle et très plaisante à vivre et à regarder. »

 

Comment juges-tu le niveau du championnat cette saison ?
« Comme la saison passée, il devrait y avoir 6 ou 7 équipes fortes et d’autres un peu en dessous. Aujourd’hui, ce qui m’agace ce sont les sanctions prises ou non par la DNCG. Nous jouons le jeu, on ne fait pas ce que l’on ne doit pas faire et il y a eu des clubs dans ce cas qui ont fini devant nous. Voila, c’est dommage… »

 

Lors du match contre l’UF Mâcon, nous avons vu de très bons jeunes dans l’équipe. Ils pourraient intégrer le groupe en championnat ?
« Oui, on a un groupe vraiment élargi constitué de 25 joueurs plus 2 gardiens. Mathéo Marsac a à peine 16 ans mais a un gros potentiel, un très bon profil. S’il continue à travailler parce qu’il va falloir qu’il s’étoffe un petit peu, je reste persuadé qu’il rentrera rapidement dans le groupe. »

 

Commencer le championnat contre Montceau, c’est d’entrée un match difficile. Est-ce un match comme un autre ?
«  Montceau, il va falloir les jouer un jour ou l’autre. Aujourd’hui je ne vais surtout pas parler de revanche ou de rachat, surtout pas. On veut surtout montrer une bonne image de Gueugnon, après le résultat sera ce qu’il sera. Seulement jouer à notre niveau, c’est ce qui m’intéresse ! »

 

 

Merci à Philippe et Piero pour cet entretien.