Partenaires

[N3 J20] FC Gueugnon 1 – 0 FC Sochaux B : Réactions

Retrouvez les réactions de Philippe CORREIA, Yves OWOMAT, Morad BENAMEUR, Johan LAPEYRE, Bakeba BAYO et Eric BONIFACE captées par Piero à l’issue de la victoire face au FC Sochaux-Montbéliard B (1-0).

 

micro interview

 

Philippe CORREIA : Entraineur

 

Piero : Philippe, c’est une victoire qui doit faire du bien ? :
Philippe CORREIA : « Je suis complètement satisfait même si on a eu de belles situations pour tuer le match. Ce que je veux retenir c’est vraiment l’esprit de cette équipe qui a fait corps. En fait, il y avait longtemps que je n’avais pas vu une équipe, un groupe. Ils m’ont fait plaisir et quelque part ils ont été récompensés. »

Tu as dû effectuer des choix au niveau du groupe ? :
« Oui j’ai fait des choix assez forts. Le groupe aujourd’hui ne vivait pas trop bien, ce n’est pas un secret. Il va y avoir des remises en question de chaque joueur pour réintégrer ce groupe. »

Etes-vous toujours dans l’optique de la fin de saison ou pensez-vous déjà à préparer la future ? :
« On va voir au vu des résultats dès ce weekend. Je ne ferme la porte à personne, il faut laisser les états d’âme de côté. »

Bakeba Bayo à peine rétabli était aussitôt de retour :
« Oui son retour est un peu précipité mais Baké est un leader, un meneur de vestiaire. Je l’ai surtout pris dans cette optique pour changer l’état d’esprit. »

Ce match ne pourrait t-il pas être fédérateur pour la suite de la saison ? :
« On va voir le classement. Si on n’a plus rien à jouer on va préparer la saison prochaine et dès Auxerre on fera rentrer sans doute des jeunes. »

Aujourd’hui il s’est passé quelque chose à Jean Laville :
« Oui c’est un peu les consignes, le public ne demandait que cela. Il fallait emballer le match retrouver de la générosité et de la solidarité. Je n’ai pas fait de discours d’avant match, je leur ai laissé la parole, chacun a pris la parole et on a retrouvé toutes les valeurs qu’on avait oubliées depuis quelque temps. Il faudra les conserver jusqu’à la fin de saison ! »

Tu devais être aussi content d’obtenir ce résultat devant les glorieux anciens qui étaient à l’honneur ce soir ? :
« On a donné une belle image, je pense qu’ils se sont retrouvés à travers ce qu’ils ont vu avec cet état d’esprit et de groupe. »

 

Yves OWOMAT : Défenseur central et capitaine

 

Piero : Yves, on a retrouvé cette équipe de Gueugnon ce soir ? :
Yves OWOMAT : « On a retrouvé notre identité aujourd’hui, le coach avait à cœur qu’on soit solidaires pour retrouver un groupe et que cela puisse se ressentir depuis les tribunes. Du coup on a mis tous les ingrédients au profit du collectif. Aujourd’hui il n’y avait pas d’individualité, nos qualités étaient au service du collectif et aujourd’hui cela a payé. »

Ce n’est pas simple d’avoir le brassard de capitaine ? :
« J’ai été agréablement surpris déjà à Morteau, je ne m’y attendais pas du tout. C’est gratifiant de la part du coach, on voit toute la confiance qu’il a pour moi. Moi j’essaie d’accomplir mon rôle de défenseur central avant tout et après d’aider mes équipiers en tant que capitaine et donner de la voix. Depuis Beauvais où j’étais capitaine, je pense que j’ai acquis assez d’expérience de par ma petite carrière pour accomplir les 2 rôles de défenseur et capitaine. »

Il reste maintenant 6 matchs à jouer. Vous y croyez encore pour le haut de tableau ? :
« Il reste 18 points à prendre et il faudra en prendre un maximum. On va continuer à lutter pour jouer les premiers rôles . On se prendra moins la tête et on prendra les matchs les uns après les autres, on pourra ainsi lâcher les chevaux. Tant que mathématiquement c’est encore jouable et bien j’y crois encore. Je suis aussi venu à Gueugnon pour ça. »

 

Morad BENAMEUR : Milieu de terrain

 

Piero : Tu marques le but de la victoire sur coup-franc, décris nous votre « combinaison » ? :
Morad BENAMEUR : « C’est un coup-franc suite à une faute sur moi. On est deux à se présenter, à la base c’était Steeven qui devait le tirer mais je prends la décision de le faire. On avait déjà fait ce type de combinaison à l’entraînement. »

Vous avez failli faire le break à plusieurs reprises. Avez-vous douté à un moment ? :
« On a bien géré le match. Ils étaient dangereux sur les côtés mais nous étions sereins, c’est une bonne chose pour la suite de ce championnat. »

Il s’est passé quelque chose ce soir, on a vu « un autre Gueugnon » ? :
« C’est juste mental. On est rentré avec l’envie de gagner. Aujourd’hui on a voulu d’abord gagner les duels et être efficaces plutôt que de déployer du beau jeu.  De plus, devant nos glorieux anciens et devant notre public, on voulait monter une belle image. »

 

Johan LAPEYRE : Gardien de but

 

Piero : C’est une victoire qui fait plaisir Johan ? :
« Cela fait du bien, on l’attendait depuis longtemps. On a fait le match qu’il fallait, maintenant il reste encore 6 journées et il faudra continuer comme ça. Il y a eu une prise de conscience, il fallait qu’on se donne plus sur le terrain et du coup cela a donné un résultat positif. »

Il reste encore un peu d’espoir pour la suite du championnat ? :
« On sait que cela sera difficile mais il reste encore 6 matchs à jouer, on va essayer de jouer les coups à fond après on verra bien. Mais tant qu’on n’est pas mathématiquement éliminé de la course, on va jouer le coup. »

 

Bakeba BAYO : Défenseur

 

Piero : Comment as-tu pris cette apparition dans le groupe, tu t’y attendais déjà ? :
Bakeba BAYO : « Que du bien (Rires), je l’ai appris par le coach qui m’a demandé si je me sentais prêt et si oui, il allait me lancer dans le bain. » 

Tu as appréhendé cette rentrée ? :
« On y pense c’est sûr, on espère ne pas prendre un but, tes équipiers font le boulot, toi tu arrives alors si on prend un but c’est très embêtant… C’est un soulagement de rentrer, je sors enfin du tunnel car cela a été très long d’attendre. »

 

Eric BONIFACE : Entraineur de Sochaux B

Photo : http://www.fcsochaux.fr

Piero : Éric, quelle est ta réaction au vu de cette confrontation ? :
Eric BONIFACE : « On a perdu devant un adversaire qui nous était supérieur dans l’engagement, dans l’envie, dans tout. Pour gagner un match déjà il faut de l’engagement, il faut gagner des duels. Après on dira que ce sont des jeunes, il faut apprendre mais on n’apprend pas à gagner des duels, on n’apprend pas à avoir envie de jouer au football.  A chaque fois qu’il y avait danger on avait l’impression que l’on était en dessous de tout, pas de jus, rien. Nous on n’a pas été bon du tout et cela est inquiétant parce que ce sont des futurs pros. J’espère qu’on prendra des points rapidement dès le weekend prochain à Dijon avec un meilleur état d’esprit. »

Comment juges-tu ton ancienne équipe, adversaire d’un soir ? :
« Cette équipe est capable de tout. Je ne suis pas surpris de ce que j’ai vu ce soir je savais aussi qu’elle était capable de passer à côté. Elle a manqué en tout cas cette saison de constance, c’est dommage parce qu’elle avait le potentiel pour figurer encore mieux dans ce groupe. »

Ce soir, le match était dédié aux anciennes gloires dont tu fais partie aussi. N’as-tu pas éprouvé une certaine nostalgie ? :
« Cela fait toujours plaisir de revenir dans un club où on a vécu peut être une des meilleures pages dans le football. Oui je suis très content de revenir à Gueugnon, ce soir je serai très heureux de retrouver les copains. »

 

Merci à tous pour ces réactions.

 

Article d’après match