[N3 J04] Racing Besançon – FC Gueugnon : Réactions

Retrouvez les réactions captées par Piero à l’issue de la défaite au Racing Besançon lors de la 4ème journée de National 3 (3-0).

micro interview

Philippe CORREIA : Entraîneur

Pourrais-tu nous donner ton ressenti à froid après cette défaite contre le leader à Besançon ? :
« Je retiendrai surtout côté positif, le match qu’on a proposé pendant plus de 70 min., une belle prestation, on a fait quasiment jeu égal avec l’équipe favorite du groupe qui a annoncé clairement que son objectif est la montée. Aujourd’hui le score est peut-être sévère mais on ne retiendra que ça. On est une équipe très jeune, on a fait deux erreurs individuelles à ce niveau de jeu que l’on n’a pas droit de faire. On les a payées cash, donc je suis un peu déçu du score mais confiant pour la suite parce que ça laisse présager de bonnes choses de notre part. »

Plus des deux tiers du match notre équipe fait jeu égal, mais comment expliquez les 20 dernières minutes ? :
« Je pense que prendre deux buts en trois minutes, cela a été très difficile à digérer pour mes joueurs. Après on règlera les 20 dernières minutes en interne, parce qu’on s’est complètement désorganisé. Il va falloir grandir sur ce point-là. Erreur surement de jeunesse, ça part d’un bon sentiment quand on part à l’abordage comme il l’ont fait, on prend des contres et voilà, on va remettre tout ça à plat. »

On va rencontrer le SNID en coupe de France à Jean Laville. Comment vas-tu préparer et aborder cette rencontre ? Y aura- t-il des aménagements ? :
« Dans la continuité du match contre le Racing Besançon, je ne vais pas faire tourner le groupe, aujourd’hui on a du rythme à prendre, on n’est pas encore prêts à 100 %. Ce n’est que le 4e match de championnat, il en reste encore 22. Il va falloir prendre très au sérieux cette équipe du Snid, j’ai eu de très bons retours sur cette équipe. Même si leur dernier résultat est en leur défaveur comme nous. Aujourd’hui si j’ai un petit doute, c’est sur l’état du terrain. C’est ce qui ne va pas nous avantager, il va falloir faire avec. »

Rafael CALONGE : Milieu de terrain et capitaine

Dans la presse que ce soit sur L’Est Républicain ou sur le JSL, on lit que vous « avez subi la loi du patron » puis sur le live du match on n’a pas vraiment la même lecture globale, comment analyses-tu cette défaite ? :
« En fait je ne pense pas qu’on ait subi la loi, dans le sens où on a rivalisé 70 min. avec eux. Chaque équipe a eu ses phases de possession, on a eu des occasions et notamment en première mi-temps. Personne n’a réussi à marquer donc on rentre à égalité à la mi-temps. En 2e mi-temps on démarre nous sur un temps fort, pendant une quinzaine de min. et malheureusement pendant cette période-là on prend un but. Au bout de 3 min. après on en reprend un 2e.  Malheureusement on n’a pas eu assez de révolte à mon goût, ensuite on prend le 3e but, qui donne un 3-0 trop sévère. Il aurait fallu tout faire pour ne pas en prendre un 3e but un peu bête aussi, sachant qu’on aurait pu mener au score. Pour moi on n’a « pas subi la loi du patron ». Le regret c’est qu’on pas eu de véritable révolte, on est déjà revenu au score, on l’a déjà fait la saison passée, il aurait vraiment fallu faire preuve de plus de grinta, et pas se laisser abattre à 1-0. Il restait 20 min. tout est possible dans le foot. »

Capitaine, tu faisais ta rentrée, comment ça s’est passé pour toi ? :
« Effectivement cela faisait 2 semaines que je n’avais pas joué, donc forcément j’avais envie de jouer. J’ai eu du mal aussi à rentrer dans le match, après je pense avoir fait un match correct, pas un grand match, c’était une reprise pour moi. Je n’ai pas envie de me donner des excuses. » 

Maintenant on change de compétition avec la coupe à Gueugnon contre le Snid une vieille connaissance. Comment allez-vous aborder cette rencontre après cette première défaite ? :
« Justement comme c’est notre première défaite, il faut tout de suite rebondir, c’est là qu’on voit le caractère d’une équipe, et faire un gros match. L’aborder comme si c’était un match de championnat, en coupe de France il n’y a pas de petites équipes. En coupe on sait que c’est compliqué, peu importe contre qui on joue, après c’est bien qu’on joue à domicile. »

Franck REVUELTA : Attaquant

Franck pourrais-tu nous faire un petit retour sur ce match ? :
« Cela a été un match de bon niveau de haut de tableau de N3. Le match a été assez serré avec une première mi-temps équilibrée, on rentre bien dans le match et en seconde mi-temps, on prend le but au moment où on était le mieux dans la partie. On n’a pas eu la réaction nécessaire, ce but nous a littéralement assommé. On va se servir de ça, on a un groupe jeune qui va se bonifier ça s’est sûr. »

Première défaite pour le club en championnat. Comment la qualifies-tu par rapport aux commentaires de la presse ? :
« Effectivement si on ne s’arrête qu’au résultat on peut dire qu’on a pris une « rouste » à Besançon. Le score ne reflète pas la physionomie du match en tout cas. »

Tu faisais aussi ton retour, comment l’as-tu vécu en rentrant en cours de jeu ? :
« Il y avait déjà 2 0 et c’est un peu compliqué à ce moment-là. Au niveau physique c’est de mieux en mieux, et j’aspire à être encore mieux dans les prochaines semaines. »

Samedi prochain on se projette sur la coupe de France :
« C’est un match à prendre au sérieux, c’est une bonne équipe de R1. Il faudra faire le boulot pour passer ce prochain tour. Contrairement à Sanvignes on jouera à domicile, on devra tout faire tout pour gagner ce match. »

Axel DUDOIT : Défenseur


Axel, comment as-tu vécu cette rencontre contre un des cadors du groupe, on a vu les réactions de la presse comme quoi « on avait subi la loi du patrons » ? :
« Beaucoup de déception forcément puisque je pense qu’on a fait jeu égal jusqu’au moins la 69e min. là où ils marquent le but. On a eu du mal à rentrer dans le match dans les 15 premières minutes où on était un peu en train de les « regarder et de les laisser jouer ». Après on a commencé de jouer et d’imposer notre jeu, et à mettre un peu notre intensité, je pense que ça les a mis en difficulté. Notamment au moment du gros face à face de Georgino Mvondo. Après idem en 2e mi-temps on est bien rentré dans le match, ce qui nous a fait énormément de mal c’est ce but encaissé sur notre temps fort, après ça on a pris le 2e but dans la foulée sur coup de pied arrêté, et celui-là bien sûr nous a fait vraiment mal, ce qui est dommage parce qu’il restait 20 min. à jouer. On s’est un peu effondré alors, parce que c’est vraiment 3 buts sur des erreurs bêtes et évitables. Aujourd’hui on a des regrets, parce que même si le Racing Besançon est une vraie et belle équipe, je pense qu’on avait le même niveau et le pouvoir de les accrocher, et repartir avec quelque chose de là-bas. Si on regarde uniquement le résultat, on peut dire qu’on a « subi la loi du patron » c’est ce qui s’est passé si on n’a pas vu le match on peut dire qu’on a subi, qu’on n’a pas joué, mais en réalité, finalement sur le match c’est 3 buts qu’on donne, on n’a pas démérité non plus. »

Finalement comment t’es-tu ressenti dans ce match face à une grosse cylindrée ? :
« Sincèrement que ce soit moi ou le groupe je n’ai pas senti qu’on était en dessous, au contraire parce qu’on est tombé aussi face à une bonne équipe avec des joueurs d’expérience. Ce que nous on n’a pas forcément, avec quelques anciens dans le groupe mais nous sommes majoritairement un groupe avec des jeunes, mais voilà il ne faut pas dramatiser non plus, ce n’était que le 4e match. Nous aujourd’hui on a une grosse grosse marge de progression, on est en train de passer des caps petit à petit, et sur la durée je pense qu’on peut revenir les accrocher et leur faire mal. »

On se projette sur le 4e tour de coupe de France maintenant à domicile :
«  Pour nous il va falloir vite passer à autre chose mentalement, cette défaite fait un peu mal, il faut se remettre au travail et rester concentrés face à une équipe de R1 qui joue un niveau au-dessous de nous. On se souvient contre Sanvignes qui était à 2 niveaux au-dessous de nous, cela  n’a pas été un match facile, la coupe ça n’a rien à voir avec le championnat, c’est vraiment spécial, en plus il n’y a plus de prolongation, cela peut favoriser les petites équipes sur les premiers tours, à nous de ne pas tomber dans le piège, et d’imposer notre jeu d’entrée de match pour pouvoir assurer la victoire le plus vite possible. »

Merci à tous pour ces réactions.


Article d’après match

PLUS D'ACTUALITÉS...

[#PrépaFCG] FC Sochaux-Montbéliard B 1 – 1 FC Gueugnon
[YouTube] À la rencontre de Dylan NGONO • Nouvelle recrue du FCG
[Agenda] Semaine du 19 au 25 Octobre 2020
[Agenda] Résultats de la semaine du 12 au 18 Octobre 2020
[N3 J06] La rencontre Jura Dolois – FC Gueugnon reportée
[Extra-Sportif] Le FC Gueugnon propose une vente de choucroute et lasagnes à emporter
Facebook Twitter Instagram LinkedIn Video Newsletter Flux RSS


1