Partenaires

[Interview] Groupe “Commando” pour le coach Philippe Correia

Après trois semaines sans match officiel, les forgerons s’apprêtent à renouer avec la compétition ce samedi 5 mars à 18h à Bourgoin-Jallieu.
C’est une opération « commando » que mènera Philippe Correia pour ce match ô combien important pour notre équipe dans la course au maintien.

Si le groupe enregistre le retour tant attendu de Mustapha N’Doye, il pourrait malheureusement composer sans Sébastien Larteau qui passera des examens cette semaine suite à sa blessure contractée lors du déplacement à Saint-Priest. Il en est de même pour Denis Stinat, blessé lors du même match et donc incertain lui aussi. Notons également que Clément Coronas a dû stopper son entrainement mardi soir en raison de douleurs au genou. Nous espérons avoir des nouvelles rassurantes de ces trois joueurs dans le cours de la semaine.

Avant cette rencontre, notre speaker Piero Lazzari s’est entretenu avec le coach Philippe Correia.

 

coach philippe correia

Piero : Après les 2 reports contre Clermont B, comment se sont passées ces 3 semaines sans match ?
Philippe Correia : « De façon tout à fait classique. Comme nous n’avons pas pu avoir de matchs amicaux, nous avons fait des oppositions. Les joueurs se sont beaucoup investis, alors il n’y a pas de raison d’être inquiet,  j’ai confiance en ce groupe ».

 

Comment allez-vous appréhender ce premier match à venir contre Bourgoin-Jallieu ?
« J’ai volontairement resserré le groupe pour créer un électrochoc. Ce sont des choix difficiles à faire mais j’ai pris la décision de créer ce groupe « commando » pour affronter la suite de la saison ».

 

Peut-on parler du groupe qui affrontera Bourgoin-Jallieu ?
« Richard Trivino, Sebastien Larteau, Loïc Milan, Fabrice Revuelta, Donatien Cotinet, David Bidalot, Jerôme Larteau, Mustapha N’Doye, Sekou Coumaré, Franck Revuelta, Maxime Lafay, Fabien Soulier, Kevin Mingoua, Clément Coronas, William Perraudin ».

 

Est-ce que cela t’a touché de voir le FCG en dernière position au classement du groupe E ?
« En un premier lieu cela a été difficile a digérer mais je n’en tiens pas compte. Il reste 11 matchs pour inverser la tendance ».

 

Est-ce que tu comptes sur Mouss N’Doye pour inverser la tendance en fin de saison ?
« J’ai confiance en mes joueurs offensifs, ils ne sont pas inférieurs aux autres attaquants du groupe, à part ceux de 2 ou 3 équipes. « Mouss »  peut nous apporter un plus… Il sera vraiment opérationnel à partir d’avril… N’oublions pas qu’il sort de 2 ans de galère ».

 

Est-ce que le soutien du public et des supporters sera déterminant dans cette course au maintien ?
« Evidemment ! Le club, le coach, le staff et l’équipe ont besoin de tous, donc oui il faut soutenir cette équipe. Ce soutien sera un gros plus aussi !! ».