[Interview] Entretien croisé avec Patrick et Georgino MVONDO

Durant cette longue pause footballistique qui n’en finit plus, Piero est allé à la rencontre de notre duo homonyme : Patrick et Georgino MVondo

Piero : Bonjour Messieurs, comment allez-vous et comment vivez-vous cette période ?
Georgino MVONDO : « Je vais bien merci. La période est surtout compliquée car on ne sait pas quand la compétition reprendra. »
Patrick MVONDO : « Oui, c’est difficile pour tout le monde : pour nous, nos familles, nos amis et pour tous ceux que l’on côtoie. »

La saison passée, l’équipe a été interrompue brusquement en championnat alors que les dés n’étaient pas encore jetés… Tu nous avais d’ailleurs rejoint en cours de saison Georgino.Comment avez-vous vécu ça ?
Pat’ : « On a effectivement fait un très très bon championnat sur un très bon début de saison. On a eu aussi une période moins bien et finalement, on reste sur une grosse frustration… Surtout au moment où l’on a appris que le championnat ne reprendrait pas ! Très frustrés aussi parce que l’on aurait pris le match contre Auxerre B d’une autre manière, comme une finale même si on avait su… Bref, frustrant car on a fait de gros efforts et c’est encore difficile à digérer aujourd’hui. Mas il faut bien qu’on avance et que la vie continue. »
Georgi : « C’est vrai qu’il nous restait encore de nombreux matchs et que l’on avait clairement nos chances pour aller chercher cette montée mais malheureusement, le virus nous a stoppé et on garde ce sentiment d’inachevé. »

Georgino face à Sochaux

Georgino, tu as été titularisé durant les 5 matchs de ce début de saison, quel regard sur toi et ton équipe ?
Georgi : « Au delà de moi, le groupe a fait un bon début de saison. Nous sommes restés sur notre lancée de la saison précédente malgré la situation sanitaire. Nous avons montré que malgré notre jeune âge, nous avions du caractère et aussi beaucoup de qualités ! »

Patrick, toi tu as pu démarrer le championnat que lors du 5e match. Ta vision là dessus et sur l’équipe ?
Pat’ : « En octobre, au moment où j’ai su que j’allais enfin pouvoir jouer, j’ai eu une petite lésion à la cuisse droite et cela a encore retardé mon entrée en compétition… C’est une situation très difficile pour un compétiteur ! Pour expliquer la situation, au niveau contractuel il fallait trouver un moyen pour aider le club car celui-ci avait besoin d’alléger sa masse salariale à cause de la situation sanitaire. J’avais donc accepté de faire un sacrifice en passant d’un contrat fédéral à un contrat amateur et il a fallu faire une croix sur le début du championnat, de juillet à octobre, à cause du règlement de changement de statut. Je n’ai pas hésité à le faire car c’était la meilleure solution et nous avons mutuellement confiance entre moi et le club.
Concernant l’équipe et par rapport à la saison passée, la cellule de recrutement sous la responsabilité de Richard Trivino a fait du bon travail. J’ai suivi le début comme spectateur et bien sûr, ce n’était pas encore l’alchimie complète mais elle était en bonne voie. Les gars ont fait un bon travail et je trouve qu’au fil des jours et des mois, tout se mettait doucement en place et commençait à payer… La place de l’équipe en haut du tableau le montre ! »

Georgino : « Il est vrai que l’on espère toujours que cela va reprendre […] Malgré cette période, ce groupe vit bien et reste positif. »

Patrick : « Oui, on se prépare sereinement et on poursuit notre bonhomme de chemin en attendant. […] »

Comment voyez-vous la suite championnat ?
Pat’ : « Vu les dernières nouvelles, c’est vraiment pas facile pour nous même si on le droit de s’entrainer… Tous les clubs n’y ont pas droit ! Au niveau contractuel par exemple, il y a beaucoup de joueurs qui s’inquiètent un peu et c’est normal de penser aussi à son avenir. »
Georgi : « Il est vrai que l’on espère toujours que cela va reprendre et si jamais c’est le cas, le groupe reste motivé ! On donne le meilleur à l’entrainement pour atteindre les objectifs du club… Malgré cette période, ce groupe vit bien et reste positif. »
Pat’ : « Oui, on se prépare sereinement et on poursuit notre bonhomme de chemin en attendant. C’est déjà une bonne chose de voir la N2 reprendre et pour notre part, on s’adaptera par rapport aux éléments qu’on aura… En attendant on travaille. »

Justement, comment se passe les entrainements, votre temps et cette incertitude ?
Georgi : « Sur les entrainements, on fait entre autre beaucoup de travail spécifique ! Pour ma part en parallèle, je prépare un CAP du métier du football. »
Pat’ : « C’est plus compliqué au niveau psychologique et c’est un excellent travail que fait notre préparateur mental Emmanuel Pisseloup ! Il nous accompagne sur le mental durant cette période difficile et on ne peut que travailler cette sérénité du psychique parce que physiquement, ça va. On s’entraine, on fait des courses, on travaille aussi l’aspect technique… Avec les équipiers, on parle de cette situation tous les jours et c’est déjà nécessaire déjà de garder notre condition physique. »

6 buts à Selongey pour toi Georgino, 10 buts en 2018/2019 au FCMB pour toi Patrick… Qu’ambitionnez-vous à ce niveau pour la suite ?
Pat’ : « J’aimerai bien sûr faire pareil avec le FCG ! Au FCMB, j’avais une certaine liberté devant car j’étais un 2e attaquant. Mais je joue comme on me le demande car c’est au coach de décider et je suis au service du club. »
Georgi : « Pour ma part, j’aimerais surtout travailler sur ma finition afin de marquer le plus de buts et continuer ainsi ma progression. »

Patrick face à Sochaux

Vous ne passerez pas à coté de la question (rires) : ce n’est pas commun d’avoir un homonyme dans une équipe ! Qu’est ce qui vous différencie dans votre jeu ?
Pat’ : « Georgino est un jeune joueur qui aime apprendre à l’image de la plupart des jeunes qui sont au club et qui sont à l’écoute. C’est une force de notre groupe : se donner des conseils en tant qu’anciens, en tant que cadre et même en tant que jeunes ! C’est vraiment de l’échange et du partage d’expériences et on est tous égaux !
Si je suis plutôt dribbleur, que j’ai une bonne vitesse et que j’aime provoquer, Georgino est plutôt un joueur assez costaud, physique et très bon dos au jeu ! On se complète très bien. »
Georgi : « Tonton Pat’ , c’est un joueur qui percute et qui aime bien prendre les espaces alors que moi je suis plus un joueur de pivot et qui aime bien être dans la surface. C’est intéressant de jouer avec un joueur de cette qualité ! Il nous conseille beaucoup nous les jeunes et on essaye de tout prendre et d’apprendre de lui. »

Enfin, qu’aimeriez-vous rajouter pour ceux qui suivent le FCG ?
Georgi : « Surtout de prendre soin de vous et de vos proches ! J’ai espoir que l’on se revoit le plus rapidement à Jean Laville ! »
Pat’ : « C’est vrai que c’est la seule chose qui a une grosse valeur actuellement : de veiller sur nos enfants, nos parents et notre entourage… Respectons les règles sanitaires pour que cette période ne soit plus qu’un souvenir et vivement la suite. »

Merci à Piero et Georgino et Patrick pour cet entretien !

PLUS D'ACTUALITÉS...

[Interview] Regards croisés sur la fin de saison et sur les perspectives 2022 !
[YouTube] #RétroFCG | AC Ajaccio 0-2 FC Gueugnon | 32e Coupe de France | Saison 2003-2004
[Académie] Pré-inscriptions à l’École de Football pour la saison 2021-2022
[Partenaires] L’Hebdo Forgeron #22
[#ForgeronFamily] Élisez le maillot officiel du FCG pour la saison 2021-2022 !
Quoi de neuf sur boutique.fcgueugnon.fr ?
Facebook Twitter Instagram LinkedIn Video Newsletter Flux RSS


1