[Interview] Entretien avec Richard Trivino, directeur sportif du FCG

Alors que le foot est toujours à l’arrêt, Piero est allé à la rencontre de notre directeur sportif : Richard Trivino !

Piero : Bonjour Richard ! Comment vas-tu ?
Richard Trivino : « Bonjour. Oui ça va, on prend son mal en patience… Ce n’est pas facile sportivement, ce n’est pas facile professionnellement et humainement… Quand on a la santé, on a tendance à dire que tout va bien mais, on a tous nos loisirs en moins, notre travail en moins… On a de quoi s’occuper mais ce qui nous fait vibrer à la fin de la semaine, on ne l’a pas… »

Après plusieurs mois, quel bilan ferais-tu de la saison passée ? Le match contre Auxerre a scellé l’issue de ce championnat et on termine 2e, notre meilleur classement en N3…
« Non je ne suis pas d’accord. On a débuté par 8 victoires en 8 matchs, un début de saison exceptionnel qui arrive très peu souvent. Puis après, on est redevenu “normaux”. On a perdu des matchs, on a fait des nuls, on a regagné des matchs… Et en fait, on avait un rythme de champion ! C’est normal de perdre de temps en temps, on ne peut pas tout gagner. Certains ont pensé que l’on était moins bien mais non.
Concernant ce match contre Auxerre B, il est vrai que si on gagne ce match là, ça aurait fait mal car on les met à 7 points… Un nul les aurait laisser à 4 pts mais du coup, on perd dans les arrêts de jeu et on les relance car ils se retrouvent à 1 point (ndlr : match à revivre en cliquant ici). Ce fut frustrant…
Mais, le bilan que l’on peut tirer c’est que l’on a fait une saison magnifique mais que l’on est tombé sur une réserve d’Auxerre qui a fait une saison exceptionnelle. Avec le nombre de points acquis cette saison là, on était champion dans tous les autres groupes sauf un et ceux qui avaient le même nombre de points que nous possédaient 6 ou 7 points d’avance… Au mois de mars avant l’arrêt pour cause de COVID, nous ne comptions que 4 défaites ! »

Par rapport à l’an passé, des joueurs “chevronnés” nous ont quittés et il a fallu recruter. Comment juges-tu notre début de championnat compte tenu du rajeunissement de l’équipe ?
« En joueurs titulaires, si on ramène à une moyenne par rapport à l’effectif de cette année, on a perdu 3 joueurs du 11 majeur.
Cette saison, l’équipe du Racing Besançon qui nous a battu est présentée comme l’équipe favorite avec pas moins de 6 contrats fédéraux dans ses rangs. De notre côté au FCG, on a recruté très jeune mais ce sont des joueurs qui peuvent nous faire jouer le haut du tableau. Si on regarde bien nos jeunes, on s’aperçoit en réalité que notre gardien Florent Rizzolo a joué avec Monaco et il était 3e gardien à Châteauroux. Axel Dudoit s’entrainait avec les pros de Châteauroux lorsqu’il y jouait en réserve. Enzo Le Meur a été formé dans un groupe pro… On peut dire que ce sont des “faux jeunes” et qui sont entourés de joueurs d’expérience comme Axel Drouhin qui, malgré son jeune âge est déjà un joueur d’expérience ! Théo Gabé, Rafael Calonge ou encore Fabrice Revuelta, l’ancien qui tire les autres vers le haut avec son cousin Franck Revuelta qui est un vrai soldat.
Pour ce qui est du bilan de ce début de championnat, on a eu des matchs compliqués en amical parce que c’étaient des gros matchs face à des N2 voir des National… Je pense que Villefranche était tout content de faire un résultat contre nous parce qu’on leur donner du fil à retordre ! Cela nous a permis de lancer la machine. En championnat, on s’est déplacé chez un Saint Apollinaire très renforcé et on l’a remporté même si cela a été un match compliqué. Le déclic pour moi, c’est le match chez le Racing Besançon. C’est lui qui a fait comprendre à nos jeunes qu’on pouvait réaliser de belles choses notamment à la vue de la première mi temps. On a été bluffé par nos jeunes malgré le score de 3-0 dû au fait que l’on s’est un peu effondré à la fin… Dans le match, on aurait même pu égaliser ! Je pense que cette défaite fut positive car comme je le disais, c’était un déclic pour l’équipe et on l’a vu par la suite : contre Sochaux B on a eu le scénario inverse de l’année dernière contre Auxerre… Un vrai paradoxe !
Au final pour moi, le début de saison est positif et prometteur. »

Pour ce qui est du mercato, on a vu arriver récemment un jeune arrière central : Ridouane Souiri en provenance de Vaulx en Velin…
« Pour Ridouane, c’est Morad Benameur qui me la présenté et on a pris le temps pour le voir. Il y a Bakeba Byo qui revient bien mais l’opportunité de récupérer un très bon jeune a fait qu’on n’a pas hésité pour l’engager pour l’avenir. »

Qu’en est-il du mercato ? Il y a des postes à pourvoir ou à doubler car la saison est longue ?
« On a recruté Ridouane hors délai et on a un problème avec les joueurs hors délai : sur 3 mutations, on en a 2 hors délai… Les mutations hors délai nous bloquent dans la composition de l’équipe. Ridouane est un jeune talentueux qui est là pour apprendre… S’il confirme, il jouera plus haut. On voulait prendre quelqu’un au couloir gauche, là où on n’a qu’un joueur de métier. En fait, on souhaite doubler tous les postes et grâce à l’accord de notre président toujours très à l’écoute, on aura un contrat fédéral que l’on va présenter prochainement… On le connaissait depuis 4 ans déjà, il a joué en National et il a accepté notre proposition pour nous donner un coup de main et se relancer également… Cela nous fera donc un latéral gauche d’expérience en plus !
Pour finir, il y aura peut-être le retour d’un ancien joueur parti sous d’autres cieux la saison passée, il serait mutation hors délai mais c’est encore à voir… Abondance de biens ne nuit pas ! Je voulais aussi rappeler que notre club actuel n’a en fait que 9 ans d’âge post dépôt de bilan… On joue en N3 en visant la N2 et déjà, cela ce n’est pas rien ! »

« J’ai la chance de pouvoir m’appuyer sur des gens de confiance […] Tout est plus facile avec un staff comme ça : c’est très carré, c’est très pro.
Tout le monde a sa place et tout le monde va dans le même sens avec cette envie incroyable de remonter au moins d’un cran et ce, à tous les niveaux. »

Richard, en tant que directeur sportif, comment faire pour garder la pression actuellement à l’ensemble du FCG, que ce soit l’académie, les séniors espoirs et N3 en l’absence de visibilité sur la reprise de la compétition ?
« Il est vrai que pour les joueurs, c’est compliqué parce qu’un joueur va à l’entrainement mais la cerise sur le gâteau c’est le match du week-end. Aujourd’hui, c’est compliqué car il n’y a pas de compétition mais franchement, ils sont sérieux et c’est tout à leur honneur et c’est très encourageant. Après, j’ai la chance de pouvoir m’appuyer sur des gens de confiance comme Philippe et Fabrice Correia, Bernard Martin, David Vasco pour l’Académie, Patrick Fedrigo et bien d’autres… C’est du pain béni ! Tout est plus facile avec un staff comme ça : c’est très carré, c’est très pro. Tout le monde a sa place et tout le monde va dans le même sens avec cette envie incroyable de remonter au moins d’un cran et ce, à tous les niveaux. »

Comment vois-tu la suite de ce championnat de N3 et les forces en présences ?
« Déjà, on ne sait pas du tout comment ça va se terminer… Est-ce qu’on va terminer les matchs aller ? Va-t-on garder le nombre de points acquis et faire des sortes poules finales type playoff comme au basket ?
Aujourd’hui, je dirais que le grand favori c’est le Racing Besançon et avec tout ce qu’on a pu voir, je dirais que nos joueurs mériteraient de jouer les 3 ou 4 premières places. Je pense vraiment qu’on ne sera pas vraiment loin du but et que ça sera un beau duel avec Dijon FCO B, Jura Dolois… Le championnat a déjà été amputé la saison passée lorsqu’on était à 7 points et qu’on n’avait pas abdiqué encore car il restait beaucoup de matchs. On va voir comme cela va se terminer mais je me mets à la place de la FFF, il faudra prendre des décisions et j’espère qu’ils prendront les bonnes décisions ! »

Quels sont les objectifs pour l’Académie et les séniors Espoirs ?
« Pour tout dire, on a envie que les jeunes de notre académie jouent avec nous en N2 et en N3… L’académie progresse depuis quelques années avec beaucoup d’équipes passées en régionale. On va se battre pour qu’une équipe passe rapidement en National au niveau des 17 ans. Patrick Fedrigo à cela en ligne de mire et est soutenu par l’ensemble du staff ! Une jeune équipe très compétente qui va toute dans le même sens. J’espère que bientôt on pourra alimenter notre équipe fanion avec des joueurs de l’Académie car le jour où j’aurais 5 ou 6 joueurs du coin issus de notre académie en N3 ou N2, je serais le plus heureux du monde et je suis assez bien placé pour en parler.
Pour les Espoirs, aujourd’hui l’objectif c’est le maintien. Fabrice (ndlr: Correia) gère son groupe et il a fait le choix de faire confiance aux joueurs qui sont montés, renforcés de deux ou trois joueurs. Ils ont les moyens de réussir cet objectif. Pour notre jeune club de 9 ans, c’est vraiment très bien d’avoir une N3 et une R1 ! »

Voudrais-tu rajouter un mot à tous ceux qui nous suivent durant ces moments compliqués ?
« Je souhaite le meilleur à tous les amoureux du FCG et prioritairement la santé. C’est le plus important actuellement pour tout le monde ! On va essayer de les rendre encore plus heureux le plus rapidement possible comme lorsqu’on a vécu la montée de R1 (ndlr: ex DH) en N3 (ndlr: ex CFA2), une montée qui était exceptionnelle vu la situation du club à l’époque.
J’espère que la fin du championnat, actuellement prévue le 5 juin sera maintenue car c’est le jour de mon anniversaire (rires). C’est un signe… Avec l’ensemble du staff et tous ceux qui nous entourent, on travaille vraiment fort pour essayer de vibrer bientôt. »

Merci Piero et Richard pour cet entretien !

PLUS D'ACTUALITÉS...

[YouTube] Dans l’ombre du FCG | Emmanuel Pisseloup
[Bénévoles] A la rencontre de Jean-Marc Lacroix
[Partenaires] L’Hebdo Forgeron #9
[Académie] Le FC Gueugnon et la JS Montchanin Odra organisent des détections communes
[Photos] Rétro des #MomentsForts2020
#NoelDuFCG – Résultat de notre Concours de l’Avent !
Facebook Twitter Instagram LinkedIn Video Newsletter Flux RSS


1