[Interview] Entretien avec Guillaume Avinain, Chargé de Développement au FC Gueugnon

Après notre série “journal d’un forgeron confiné à retrouver en cliquant ici“ et tandis que la nouvelle saison continue de se préparer en coulisses, nous vous proposons cet entretien entre Piero et Guillaume Avinain, Chargé de Développement du FC Gueugnon.

Piero: Bonjour Guillaume, pourrais-tu te présenter à nous ? Parles-nous de ton cursus scolaire qui doit être assez fourni je crois:
« Bonjour Piero ! J’ai 25 ans et je suis né à Paray-le-Monial. Côté études, j’ai obtenu mon baccalauréat au Lycée Jeanne d’Arc de Paray-le-Monial, puis j’ai enchaîné par un DUT Techniques de Commercialisation à l’IUT de Moulins pour apprendre les bases du commerce et du marketing. Par la suite, j’ai souhaité me spécialiser dans le sport et j’ai enchaîné avec une Licence, puis un Master 2 Management du Sport à Lyon et Dijon. »

Je t’ai vu aussi en stage au FCG et à plusieurs périodes… J’ai d’ailleurs eu l’impression que tu étais toujours gueugnonnais (Rires) :
« En effet, j’ai fait plusieurs stages au FCG. Pour la petite anecdote, j’ai fait mon tout premier stage en entreprise lorsque j’étais en 4ème à la boutique du FCG, Rue de la Liberté, quand le club était encore en Ligue 2. C’était en 2008. En fin de DUT, je suis revenu au FCG et j’ai fait connaissance avec Christophe Noluveau qui m’a appris le fonctionnement d’un club de football amateur d’un point de vue commercial et administratif. La saison suivante, j’avais pour mission d’assurer la communication autour du match de l’équipe de France Espoirs : France – Corée du Sud en 2015. C’était une très belle expérience ! Enfin, pour mon stage de fin d’études, j’intervenais principalement sur l’aspect formation. J’étais en charge de développer l’apprentissage au sein de Gueugnon Sport Formation avec l’appui de Bernard Martin. C’est à ce moment-là que nous avions décidé de changer le logo et même de nom de la structure. »

Tu as joué jeune au foot… Où as-tu fait tes débuts et qu’est ce qui t’a attiré dans ce sport ?
« Je suis né dans une famille de footballeurs. Mon père, mon frère, mes oncles, mes cousins ont tous joué au foot, donc forcément j’ai baigné dedans et j’ai eu envie de jouer à mon tour. Dès l’âge de 5 ans, j’ai commencé à Poisson, un petit village où est originaire ma mère. Ensuite, ce club a fusionné avec Charolles et est devenu l’ESPAC. J’ai fait de nombreuses saisons au sein de ce club en tant que jeune, en entente avec Varennes Saint-Yan. Ensuite j’ai rejoint le FC Gueugnon pendant 4 saisons, puis le FC Vitry-en-Charollais, club dans lequel je joue encore aujourd’hui. »

Revenons à la période où tu jouais en U19 et en réserve au FCG…, Parles-nous de cette période et de ton passage en tant que salarié dans l’administration du club :
« Lors de ma première saison au club, je jouais en U19 DH. Ensuite, j’ai évolué 3 ans en seniors avec le groupe réserve. Lors de mon embauche, j’ai rejoint le FC Vitry en tant que joueur et désormais, je me concentre uniquement sur la partie administrative au sein du FC Gueugnon (rires) »

Dans ta panoplie, je t’ai vu sur des lignes d’arrivées de grandes courses cyclistes. Tu es entré aussi dans le monde du vélo amateur et même professionnel…
« Oui j’ai aussi intégré le monde du cyclisme, principalement les étés en tant que job étudiant. J’ai travaillé sur plusieurs épreuves : localement sur le Tour du Bourbonnais-Charollais ex TBCO, et de nombreuses années sur le tour de l’Ain et le tour de l’Avenir qui sont organisés par Alpes Vélo. J’avais en charge la gestion de la zone arrivée, sur cette période-là. J’ai également eu une mission sur le Tour de France en 2015 où j’étais chaperon pour l’Union Cycliste Internationale. C’était très passionnant également ! »

C’était différent par rapport à l’approche du foot ? Penses-tu que cela a amené une autre corde à ton arc :
« C’était différent par rapport au foot oui. J’intervenais plutôt sur la partie logistique avec le montage du podium, des barrières, de l’arche… Au fur et à mesure, j’ai pris des responsabilités. Les missions étaient très variées avec l’accueil des coureurs, médias, partenaires de l’événement, la gestion de la cérémonie protocolaire, les relations avec la régie TV, la gestion d’une équipe de bénévoles etc… »

Je reviens à l’époque où tu faisais partie de « l’équipe » Gueugnon Sport Formation… Est-ce que ça été pour toi quelque chose de précurseur qui t’a amené à ton actuelle fonction :
« J’ai eu la chance d’intégrer Gueugnon Sport Formation à l’époque où la structure était en pleine croissance. Auparavant, GSF était intimement lié au FCG avec des apprentis issus uniquement du club de Gueugnon. Désormais, nous travaillons avec d’autres clubs de football, et même sur d’autres activités sportives. C’est ce développement qui a fait qu’aujourd’hui je suis devenu salarié du FC Gueugnon et que j’interviens également sur les diverses formations. »

Depuis, cette formation est devenue une des forces du FCG :
« Lorsque je suis arrivé, nous comptions une douzaine d’apprentis, tous en CAP Métiers du Football. Cette saison, et grâce au travail de l’ensemble des membres de Gueugnon Sport Formation, nous avions 75 apprenants sur différents diplômes (ndlr : CAP MF ; Brevet Moniteur de Football ; BPJEPS Activités de la Forme). C’est un véritable atout aujourd’hui, tant pour les clubs de football que pour les salles de sport. »

« Professionnellement, le FC Gueugnon est le club qui m’a donné ma chance. »

Pourrais-tu parler de cette formation à la gueugnonnaise. D’après ton exemple personnel, tu as été stagiaire ou en formation comme d’autres joueurs… En fait, ça s’est très bien passé pour toi ?
« Professionnellement, le FC Gueugnon est le club qui m’a donné ma chance. Comme nous l’avons évoqué auparavant, j’ai été stagiaire à plusieurs reprises. Au final, je suis présent (pratiquement) à temps plein depuis 2014, mis à part lors de mon expérience en 2016 dans un club de basket professionnel : l’UJAP Quimper. Après cette période très enrichissante et m’être fait ma propre vision du sport professionnel, je suis revenu au FC Gueugnon. Je suis très satisfait de ce choix et des missions que j’exerce aujourd’hui au quotidien. »

Quel est ton rôle au FCG aujourd’hui ?
« Je suis chargé de développement. Ce poste englobe plusieurs missions. J’interviens sur la communication avec la création de contenus pour le site internet et les réseaux sociaux, avec bien sûr toute une équipe autour de moi dont tu fais partie aussi Piero. Après, il y a la mission événementielle avec l’organisation de diverses manifestations sportives et extra-sportives tout au long de la saison. Je suis également formateur et « référent outils » (ndlr : gestion de la plateforme de cours à distance) au sein de Gueugnon Sport Formation. J’interviens pour les CAP Métiers du Football et sur les UC 1 et 2 du BPJEPS Activités de la Forme qui correspondent à la Gestion de Projet. »

On te sent parler de tout ça avec beaucoup de passion, est-ce que je me trompe ?
« C’est un métier qui me plait énormément, et tout ce qui touche au sport me passionne. D’autant plus que le FC Gueugnon est le club qui m’a inspiré étant plus petit. Je venais voir quelques matchs professionnels à l’époque, donc travailler dans ce contexte est très passionnant. Après c’est vrai que cette partie formation je l’ai apprise sur le tas, parce que je n’ai pas été formé pour ça. Je le fais avec beaucoup de plaisir maintenant car j’aime transmettre ce que j’ai appris. »

Au FCG, il y a un savant mélange de jeunes comme toi, mais aussi des gens beaucoup plus confirmés comme Michel Berthommier, Guy Clopin, Michel Martin et autres… Comment vis-tu cela ? C’est un plus selon toi ?
« Évidemment ! Le FCG est un club historique et nous avons la chance de pouvoir s’appuyer sur les anciens qui ont fait que ce club est devenu un grand club du foot français. Le fait de les avoir toujours à nos côtés est un véritable plus parce qu’ils ont l’expérience, la passion, et s’impliquent au quotidien pour le club. C’est très intéressant de travailler avec eux et j’apprends tous les jours à leur contact. » 

Comment s’est passé le confinement et le déconfinement pour toi ? Est-ce que dans une période comme ça on a des doutes ?
« Une période de doute non pas forcément, dans le sens où nous avons été confrontés de force à cette crise sanitaire et nous devions y faire face… Cependant, il y a eu d’énormes impacts humains et financiers pour tous, et même sportifs nous concernant… Par rapport à cela, nous nous sommes posés énormément de questions, comme la plupart des entreprises et associations. Nous avons tenté de faire vivre le club à distance comme nous le pouvions malgré le fait que nous étions tous confinés et que les compétitions étaient arrêtées.

Justement j’ai vu aussi que tu as organisé une tombola en ligne, j’ai vu tes appels :
« C’est une tombola que nous avons organisé avec Christophe, Thomas et Bérénice depuis nos habitats respectifs. Habituellement dans cette période de mars à Juin, nous organisons beaucoup d’événements qui sont axés principalement pour le financement de l’École de Foot et nos licenciés jeunes. Suite à la crise, le tournoi jeunes L’Orange Bleue Cup, le loto et le stage Réal Madrid ont dû être annulés ou reportés en 2021. Nous devions donc trouver une solution pour essayer de financer au mieux les pertes engendrées par le Covid-19. Nous avons donc organisé cette tombola en ligne. C’était inédit mais nous avons réussi à vendre pas mal de billets. Évidemment, le manque à gagner est quand même important par rapport à un tournoi à Jean Laville qui fait venir énormément de jeunes, le stage « Réal Madrid » qui était censé se tenir pendant cette période, le loto qui fonctionne très bien depuis des années… Grâce à cette action, nous avons pu remettre 400€ aux associations La Vie de Château et Les Papillons Blancs d’Entre Saône-et-Loire. »

Guillaume, donnes-nous ton ressenti sur cette dernière saison pour l’équipe National 3 et notre équipe réserve qui réalise la montée, avec leur nouvelle appellation « Espoirs ». C’est très évocateur !
« En National 3, nous avons fait un excellent début de saison avec 8 victoires consécutives. Si on ajoute les matchs de préparation, nous étions à 12 ou 13 matchs sans défaite, il me semble…  C’était un début de saison absolument fantastique, avec une très belle équipe et un formidable état d’esprit. Puis il y a eu ce tournant face à l’AJ Auxerre où nous perdons malgré une très belle prestation… Sportivement, je pense que ce groupe avait les capacités pour aller chercher l’AJA, même si c’était une équipe redoutable et très performante. Ils ont largement mérité leur montée du fait qu’ils soient invaincus, mais on a toujours ce petit regret de se dire qu’il restait quelques matchs à disputer…
La réserve a également fait une très bonne saison avec cette 4ème place synonyme d’accession. Nous avons fait le choix de rebaptiser cette équipe en « Groupe Espoirs » parce que le staff R1 s’attache à faire jouer nos jeunes à fort potentiel ou les joueurs formés au FC Gueugnon. Désormais, il n’y a plus qu’un niveau d’écart entre les 2 équipes, donc potentiellement plus de joueurs peuvent postuler à intégrer le groupe National 3. »

On a aussi rebaptisé l’école de foot et les équipes jeunes : « académie » ?
« L’Académie englobe l’ensemble des équipes de jeunes soit : l’École de Football U7 à U13 et la préformation / formation de U14 à U18. Le club a fait de gros efforts de développement sur la partie jeunes, notamment avec l’arrivée de David Vasco et Patrick Fedrigo, encadrés par notre directeur sportif Richard Trivino. Ils font un excellent travail, accompagnés de l’ensemble des éducateurs du club. Les premiers résultats se font ressentir avec les U14 et U15 en particulier, qui vont jouer au plus haut niveau régional la saison prochaine. On est en plein développement, ce n’est que le début mais c’est en bonne voie. »

Tout cela ressemble à ce que le club faisait avant avec le centre de formation et sport étude… On revient vers les fondamentaux du FCG ?
« Exactement, avec toutes proportions gardées. La partie formation est très importante et l’a toujours été pour le club. D’autant plus aujourd’hui car l’objectif est que les jeunes que l’on forme à Gueugnon actuellement puisse venir frapper à la porte de l’équipe première le plus rapidement possible. »

« On essaie de devenir un vrai acteur du territoire, et non plus seulement un acteur du football. Il y a énormément de projets en cours… »

Comment vois-tu l’évolution du FCG au global depuis que tu l’as rejoint ?
« Je suis arrivé quelques années après la liquidation judiciaire. C’était un club en pleine reconstruction, avec moins de partenaires, moins de budget. Aujourd’hui, nous sommes en pleine croissance. Le budget a été multiplié par 2 voire 3 depuis la relance du club en R1. Évidemment, nous nous sommes développés sur la partie sportive mais aussi sur les aspects extra sportifs avec le forum emploi, les interventions dans les Ehpad etc… On essaie de devenir un vrai acteur du territoire, et non plus seulement un acteur du football. Il y a énormément de projets en cours… »

Guillaume, alors que nous sommes en une période post-confinement avec les incertitudes qui planent toujours, quelles seraient pour toi tes souhaits pour le FCG :
« J’espère que nous allons faire la meilleure saison possible et obtenir de bons résultats sportifs, tant pour l’équipe première que pour les espoirs et l’académie. Que chacun de nos licenciés prennent du plaisir à se retrouver sur les terrains et en-dehors, tout en respectant les règles sanitaires et éviter une nouvelle propagation du Covid-19. »

Je te laisse le mot de la fin pour tout un chacun en cette période :
« Je tiens à remercier tous les acteurs qui gravitent autour du FC Gueugnon. Les bénévoles, dirigeants, collègues font un travail formidable au quotidien et c’est un plaisir de travailler au quotidien dans ces conditions. Depuis quelques semaines, le club est reparti quasiment à la normale avec les licenciées qui s’entraînent à nouveau. On a déjà ressenti les joueurs très impliqués, qui ont l’envie de reprendre, surtout après plusieurs mois d’arrêt. On nous annonce dans les médias une possible 2e vague, j’espère que ce ne sera pas le cas et que nous pourrons assurer notre saison de manière totalement classique. »

Merci à Piero et Guillaume pour cet entretien.

Retrouvez toutes nos interviews sur > ce lien

PLUS D'ACTUALITÉS...

[#PrépaFCG] Moulins Yzeure Foot 2 – 1 FC Gueugnon
[Académie] Le tirage des coupes Gambardella et Régionales pour nos jeunes
[#PrépaFCG] Déplacement à Moulins Yzeure Foot pour le FC Gueugnon
[YouTube] À la rencontre de Axel Dudoit • Nouvelle recrue du FCG
[Intersaison] Le Groupe Espoirs a repris l’entraînement
[Académie] Gabriel Rousseau, nouvel éducateur du FC Gueugnon
Facebook Twitter Instagram LinkedIn Video Newsletter Flux RSS


1