[Interview] Confinement acte II avec le Philippe Correia

Alors que la France est à nouveau confinée, Piero est allé à la rencontre du coach Philippe Correia pour évoquer la situation sportive de l’équipe fanion.

Piero : Bonjour Philippe, comment vas-tu Philippe ? J’ai appris que tu étais blessé
Philippe Correia
: « Oui, je me suis fait une déchirure d’au moins 6 cm au mollet… c’est surement l’âge ! Mais ça va aller, ce n’est pas grave. »

Pourrais-tu nous faire un point sur cette toute petite première partie de championnat d’à peine 5 matchs, tronquée par ce 2e reconfinement ?
« Je suis complètement satisfait de ce début de saison. En terme comptable, le petit point négatif c’est le raté à Besançon en championnat mais je pense qu’il est dû à la jeunesse de notre effectif. Sinon, je suis satisfait sur le contenu et sur le plan comptable au niveau du classement donc pour moi c’est un bon début… »

Pour rappel, le FCG reste sur 3 victoires, 1 nul et 1 défaite dont 3 matchs à l’extérieur. Il pointe à la 3e du classement avec un match en moins
« Oui et come je viens de l’évoquer, le match perdu contre le leader (ndlr: Racing Besançon) était surtout dû à la jeunesse. Le retour de Patrick Mvondo et l’arrivée de Theo Gabé nous fait le plus grand bien car cela va nous apporter plus de maturité. Si nous avions joué ce match avec ces 2 éléments, je pense que le contenu aurait été différent dans la gestion… »

Comment vois-tu et vis-tu cette période et ce 2e confinement qui est un nouveau coup d’arrêt…
« On le subit surtout ! On essaie de le vivre du mieux possible… La difficulté c’est surtout que l’on a pas de visibilité et aujourd’hui, on ne peut pas se projeter. Être confiné, c’est une chose mais ne pas avoir de visibilité pour préparer ne serait-ce qu’un programme aux joueurs, c’est compliqué… »

Et les entrainements sont interdits ?
« Dans le cadre de notre formation, nous avons des apprentis qui préparent le CAP des métiers du foot et c’est dans ce cadre scolaire et dans le respect des mesures sanitaires en vigueur qu’on a la chance de pouvoir continuer la formation : théorique et physique pour préparer le diplôme. Pour les autres qui ne sont pas en CAP, je leur avait donner un programme avant que les consignes de la FFF tombent permettant de nous entrainer. (lire en complément : Article du JSL + Réaction du DS Richard Trivino). »

« Ce sera de toute façon un championnat très agréable à jouer. […] Il y a des équipes qui ont plus de moyens que nous et d’autres moins mais nous on avons une belle carte à jouer. Après, ce sera aussi à celui qui gèrera le mieux ce confinement !»

Combien de temps penses-tu qu’il faudrait après l’arrêt de ce 2e confinement pour pouvoir jouer les premiers rencontres ?
« Au minimum 15 jours. Si on s’arrêtait complètement durant ces 4 semaines, c’est quasi comme si on repartait de zéro mais, généralement dans les trêves estivales, les matchs amicaux se font au bout de 15 jours. Il y aura toujours un risque de blessure et ce qui serait bien, c’est que l’on puisse faire plus de changements lors de matchs, un peu comme dans la configuration des matchs amicaux avec 4 ou 5 changements… On l’a fait en L1 alors pourquoi pas pour nous ! »

Comment allez-vous correspondre avec les joueurs durant ce confinement ?
« Je suis dans une situation particulière puisque je les vois 3 fois par semaine dans le cadre de la formation des apprentis sauf 7 joueurs qui ne sont pas à GSF »

Philippe, cela doit être difficile d’exercer la fonction d’entraineur en ces moment- la, dans ces conditions aseptisées où l’on repart, on s’arrête et on navigue à vue…
« C’est notre quotidien. C’est un peu dur de le vivre oui car aujourd’hui, quand on a travaillé 3 ou 4 mois, on se retrouve avec un groupe en pleine possession de ses moyens. Que ce soit physiquement et techniquement, il y a des choses qui se mettent en place. Pour exemple, lors du dernier match contre Sochaux, notre prestation a été très bonne mais avec un arrêt brutal comme cela et 4 semaines à minima, on va repartir de zéro et il faudra tout remettre en route. En cela c’est un peu pénible oui… »

Quand on reste comme cela sur une bonne prestation, est-ce plus facile de dire à tes garçons que ce qu’on a déjà fait, on peut le refaire ?
« Oui, malgré la jeunesse aujourd’hui on a une belle carte à jouer et on peut vraiment aller titiller les gros de ce groupe, comme le Racing Besançon et Jura Dolois. Ce sont ces équipes là qui ont le plus de contrats fédéraux et qui ont affiché clairement leur volonté de monter. Ce sera de toute façon un championnat très agréable à jouer. On sera 4 à 5 équipes à vouloir essayer de monter avec Sochaux B ou Dijon B… Il y a des équipes qui ont plus de moyens que nous et d’autres moins mais nous on avons une belle carte à jouer. Après, ce sera aussi à celui qui gèrera le mieux ce confinement ! »

Merci Piero et Philippe pour cet entretien !

PLUS D'ACTUALITÉS...

[Partenaires] L’Hebdo Forgeron #3
[Bénévoles] A la rencontre de Guy Lagorgette
[Académie] Nos forgerons poursuivent l’entrainement
[YouTube] #RétroFCG | Avallon – FC Gueugnon | Saison 2011-2012 | Coupe de Bourgogne
[Partenaires] L’Hebdo Forgeron #2
[Interview] Confinement acte II avec Rafaël Calonge
Facebook Twitter Instagram LinkedIn Video Newsletter Flux RSS


1