Forgeron Mag #3 : Interview de Yves OWOMAT

Retrouvez l’interview de Yves OWOMAT réalisée à l’occasion de la 6e journée de championnat face à Louhans-Cuiseaux et publiée dans le Forgeron Mag de ce samedi06/10
Retrouvez la version intégrale du Forgeron Mag dans le menu « Media » / « Forgeron Mag » ou sur >> le lien suivant

Piero : Yves, je crois que ton papa, Simplice Owomat, a été international congolais dans les années 90. A t-il été un exemple pour toi ?
« Effectivement mon père était footballeur, il a disputé la CAN 92. Ensuite la suite logique était de suivre ses traces et essayer d’être comme lui. J’ai commencé le foot à l’âge de 6 ans à Romorantin, le club où mon père a arrêté sa carrière. Il m’a transmis ses connaissances et aujourd’hui je joue au même poste que lui, défenseur central. »

 

Tu as eu aussi la possibilité dans ta jeunesse de poursuivre tes études et d’obtenir des diplômes
« En effet, mes parents étaient très exigeants sur ça. Avant de pouvoir espérer quelque chose dans le milieu du foot, il fallait que j’obtienne mon baccalauréat, c’était important pour eux donc je m’en suis donné les moyens et j’ai continué jusqu’au BTS. »

 

A cet âge là, on a tous des rêves comme devenir pro… Était-ce ton cas ?
« Bien sûr c’était un rêve, à partir de 13 ans j’atteignais les sélections départementales et régionales et Le Havre a voulu m’enrôler à mes 15 ans mais je ne pouvais pas m’y rendre car mon père travaillait. Du coup je n’ai rien lâché pour essayé d’y parvenir d’une autre façon. »

 

Tu as débuté à l’US Chantilly puis Compiègnes, que retiens-tu de ce passage en « régional » ?
« Ce passage résume ma « carrière », je suis un joueur atypique qui vient d’en bas, j’ai gravis les échelons les uns après les autres. Ces clubs m’ont beaucoup apporté en rigueur et dans l’exigence de travail. L’US chantilly est particulier pour moi car ce sont mes débuts en sénior et surtout grâce à ce club j’ai pu jouer contre Le LOSC à l’époque de Hazard, Mavuba… Je n’oublierai jamais. »

 

Puis tu as ensuite évolué à Beauvais en CFA2 en tant que capitaine, champion du groupe C avec une montée en N2 lors de laquelle on pouvait lire dans le courrier Picard  “Yves Owomat clé du succès”
« Beauvais était le club phare de l’Oise. Plus jeune je n’aurais jamais imaginé jouer là-bas et encore moins être capitaine. J’ai passé les plus belles saisons de ma carrière. Un match en coupe de France contre Valenciennes, un autre aussi à l’île de la Réunion et une montée en N2 ! Le coach m’a fait confiance du début jusqu’à la fin et je ne le remercierai jamais assez d’avoir cru en moi qui venait d’en bas. Cette fameuse saison s’est jouée au dernier match de championnat à domicile, j’ai eu la chance grâce à Dieu de marquer le premier but qui nous délivre. »

 

Comment te définirais-tu comme joueur, il t’arrive aussi de marquer… Et quel est ton joueur modèle ?
« Honnêtement je ne sais pas comment me définir, je laisse les observateurs le faire. Oui il m’arrive de marquer, surtout sur corner. J’adore le jeu de tête donc j’espère que ça arrivera cette saison. Mon modèle de joueur à ce poste est Sergio Ramos sans hésitation. »

 

Qu’est ce qui a motivé ton choix au moment de partir et venir jouer au FC Gueugnon ? Son projet, son passé ?
« J’étais déjà en contact avec Richard Trivino il y a deux ans mais ça ne s’était pas fait. Puis nous sommes montés avec l’ASBO et cette saison j’avais besoin d’un nouveau challenge. J’ai choisi celui du FC Gueugnon avec son passé, en discutant avec Richard et le coach Philippe Correia. La place de Gueugnon n’est pas en N3. Je souhaite apporter ma pierre à l’édifice et connaître la même réussite qu’à Beauvais. »

 

Comment s’est passée ton intégration à Gueugnon ?
« Ça s’est super bien passé, les anciens nous ont bien accueillis. La période d’adoption ne s’est presque pas ressentie sur le terrain et en dehors. C’est très convivial tout en restant pro, ensuite il a fallu s’adapter au  changement de vie car c’est la première fois que je vis en dehors de la région où j’ai grandi, mais ça se passe bien. »

 

Comment juges-tu cette équipe du FC Gueugnon par rapport à ce que tu as connu à Beauvais ?
« Sincèrement je trouve que cette équipe, ce groupe du FCG est meilleur qualitativement. Il y a quelque chose à faire cette saison, c’est à nous de prendre conscience rapidement qu’ensemble on peut réaliser de grandes choses. »

 

Vous allez avoir deux matchs « clés », Jura Dolois et ensuite Louhans. Comment allez vous aborder ces matchs ?
« Nous allons les aborder comme tous les autres, le plus sérieusement possible. Chaque semaine on travaille pour les matchs du week-end, forcément on voudra que nos efforts soient récompensés par une victoire. »

 

Quels sont tes futurs objectifs personnels ?
« Personnellement j’aimerais continuer de progresser car j’ai encore beaucoup d’aspects à améliorer afin de viser plus haut. »

 

 

 

Yves OWOMAT : 26 ans, 1m86, Défenseur

Carrière

N3 FC GUEUGNON  2018/2019
N2 BEAUVAIS : 2017/2018 : 17 matchs
CFA2 BEAUVAIS : 2015/2017 : 47 matchs
CFA2 COMPIEGNES : 2013/2015 : 27 matchs
DH CHANTILLY : 2011/2013 : 50 matchs

 

 

PLUS D'ACTUALITÉS...

[Gueugnon Sport Formation] 5 membres du FC Gueugnon diplômés !
[Académie] Recrutement de Gardiens de But
[Extra-Sportif] Le FC Gueugnon remet 400€ aux Papillons Blancs et La Vie de Château
[Académie] Les inscriptions pour la saison 2020-2021 sont ouvertes
[Communiqué Officiel] Les détails de la nouvelle identité graphique
[Nouveau Logo] Notre Histoire Forgera Notre Avenir. (Nouvelle Identité)
Facebook Twitter Instagram LinkedIn Video Newsletter Flux RSS


1