[Interview] Forgeron Mag #2 avec Taylor SALIBUR

Découvrez en intégralité l’entretien de Taylor SALIBUR diffusé à l’occasion de cette 3ème journée de championnat face au FC Grandvillars dans le Forgeron Mag du 17/09/22.

Bonjour Taylor, est-ce que tu peux te présenter brièvement ?
« Bonjour, je suis Taylor SALIBUR, j’ai 30 ans, j’ai rejoint le FCG en juillet. Je suis très content d’avoir rejoint le club ! »

Parle-nous de ton parcours :
« Oui tout à fait, je n’ai jamais été en centre de formation. J’ai débuté le foot au club de Meaux, ville d’où je suis originaire. J’ai ensuite fait du Futsal puis je suis parti en Bulgarie. »

La Bulgarie ? Cela a dû être un sacré changement ! Raconte-nous ce passage de ta vie :
« Ce passage de ma vie a changé la vision que j’avais de beaucoup de choses. Vivre en France c’est une sacrée chance. En Bulgarie, le salaire minimum est d’environ 300 euros, j’avais la chance d’avoir l’un des plus gros salaires de l’équipe. On sent une précarité dans ce pays, la vie n’est pas facile. Ce moment de vie m’a donné une réelle claque.
Sur le plan sportif, c’était top ! J’ai bien été accueilli par le club et le staff. Le seul problème que j’ai vécu là-bas, c’est lié à l’intolérance de la diversité. J’ai malheureusement été la cible de réflexions et cris injurieux… Je suis content de revenir en France après ce passage à l’étranger ! »

« ’Jaime les défis et j’ai envie d’apporter ma pierre à l’édifice Forgeron. »

Après cela, tu rejoins le FCG, qu’est-ce qui t’as fait venir ici ?
« C’est surtout le projet ! J’ai aussi connu le passé glorieux du club, j’ai vu avec mon grand-père la finale de la Coupe de la Ligue, j’ai aussi vu quelques matches de L2 notamment Nantes – Gueugnon. Je sais que c’est un club ambitieux, j’ai envie d’aider le club à atteindre l’objectif de National 2 tant attendu par les supporters. Quand on voit les infrastructures du club, le national 2 est un minimum ! J’aime les défis et j’ai envie d’apporter ma pierre à l’édifice Forgeron. »

Tu es dernièrement passé par Vannes (actuellement en N2), est-ce que tu sens une différence entre la N3 et ce que tu as vécu en N2 ?
« Le jeu est beaucoup plus direct en N3. L’écart est surtout tactique, il y a beaucoup plus de duels, la tactique et le positionnement sont beaucoup plus importants. »

Tu as un point commun avec le FCG, tu as affronté le Paris Saint Germain (pas dans la même coupe ni en finale, mais quand même !)
« Oui tout à fait ! C’était une sacrée chance de jouer contre l’une des meilleures équipes d’Europe ! J’ai joué seulement 20 minutes, c’était pour moi un match comme un autre. Alors oui tout allait plus vite, il y avait un monde fou, la télé, ma famille… Quand je suis sur le terrain, quelle que soit l’équipe en face, c’est un match comme un autre ! »

« Je suis un électron libre, j’aime bien évoluer entre les lignes, mettre le bazar chez l’adversaire… »

Seulement 20 minutes mais un coup franc à la 85e ! Qu’est-ce que tu as ressenti à ce moment ?
« Et oui, j’ai tiré un coup franc face au PSG *rire* ! On aurait pu croire que c’était un tir, mais c’était un centre mal tiré… Comme je l’ai dit avant PSG ou pas PSG, c’était un match comme un autre donc un coup franc « normal » pour moi. »

Comment est-ce que tu occupes tes journées ?
« Beaucoup de temps est réservé à l’entrainement. On s’entraine beaucoup tous les jours ! On a d’autres activités comme de la préparation mentale, chez moi les soirs je fais beaucoup de renforcement ou de gainage…
Au-delà du foot, je lis, j’ai quelques « talents » de coiffure (j’ai même déjà coupé les cheveux à quelques joueurs *rire*). C’est quelque chose que j’aime bien et où j’essaie de m’améliorer. Certains dans l’équipe me prêtent gentiment leur tête, j’essaie de ne pas les rater *rire*. Voilà, j’essaie d’avoir des occupations pour me libérer l’esprit et ne pas uniquement penser au foot.
Je suis aussi père de famille, mon fils qui a 3 ans est la plus belle chose qui me soit arrivée dans ma vie. On essaie de lui donner la meilleure éducation possible et notamment lui inculquer les bonnes valeurs du sport. »

Ça se passe comment une journée d’entrainement ?
« On commence avec le petit déjeuner avant de prendre la direction du stade. On s’entraine avec toute l’équipe, on termine avec une séance d’étirements avant une petite douche. L’après-midi, je le réserve à la récupération qui est très importante, donc petite sieste, je lis, je me balade… »

« J’espère que vous serez nombreux au stade car cela nous galvanise énormément ! »

Est-ce qu’il a d’autres sport que tu aimes pratiquer ?
« Avant le foot, j’ai fait beaucoup d’autres sports, judo, karaté, tennis, basket, course. Si je devais choisir l’un de ces sports, je dirais le basket. J’aime beaucoup aussi le tennis de table. Il y a une table dans le vestiaire, je ne suis pas mauvais du tout *rire*. »

Parlons de ton rôle sur le terrain, quel est ton poste et comment tu te définis en tant que joueur ?
« Mon poste de prédilection, c’est le numéro 10. Je suis un électron libre, j’aime bien évoluer entre les lignes, mettre le bazar chez l’adversaire. A la base je jouais excentré mais je me sens mieux dans ce rôle de milieu de terrain, j’aime créer le jeu, être le passeur, le finisseur. »

Qui est ton joueur modèle ?
« C’est Ronaldo, je pense avoir bon goût non ? »

Plutôt Macdo ou resto ?
« Je suis plutôt resto ! J’adore l’escalope Milanaise ! Par contre, je n’ai pas encore gouté l’escalope Charolaise, j’attends qu’on m’invite *rire* »

Ton film préféré ?
« Le diner de con, surtout pour la moralité du film. »

Qu’est-ce que tu écoutes ?
« J’écoute beaucoup de rap Français, j’aime les musiques Brésiliennes aussi. Je suis né d’une mère Espagnole, j’adore aussi les musiques Espagnoles, le zouk… J’écoute beaucoup de choses. »

« Le foot est très cruel, le mental, la confiance en soi et le travail sont les 3 mots clefs pour la réussite. »

Parle-nous de tes meilleurs et pires moments de ta carrière
« Pour le meilleur, je dirais tout d’abord ma signature au FC Lorient, c’était une chance de pouvoir intégrer un club pro à 26 ans, surtout sans avoir été dans un centre de formation avant.
Pour ce qui est du pire, c’est que je me suis blessé, toujours à Lorient. Elle était assez grave et ça a stoppé ma saison très tôt… Je n’ai pas pu progresser ni m’exprimer pleinement dans un moment clé de ma carrière. »

Une expérience longue et solide ! Est-ce que tu as des conseils à donner aux jeunes du groupe ?
« Tout d’abord, avoir confiance en soi, c’est le point le plus important pour un sportif. Même dans les mauvais moments, il faut avoir confiance en soi, travailler et toujours donner le meilleur de soi-même ! J’aurais aimé avoir un gars d’expérience qui me conseille dans ma jeunesse, c’est précieux ! Aujourd’hui le foot est très cruel, le mental, la confiance en soi et le travail sont les 3 mots clefs pour la réussite. »

Qu’est-ce que tu penses de notre début de saison ? Pour la majorité des joueurs du groupe, vous ne vous connaissiez pas il y a quelques semaines…
« Ça se passe très bien dans le groupe, la préparation a été bonne notamment la fin. On a progressé tout au long de l’été et le groupe a bien grandi. Tout le monde s’entend bien.
Pour notre premier match, on a fait une super première mi-temps. Malheureusement on n’a pas réussi à faire le break mais on a joué avec solidarité et sans lâcher jusqu’au coup de sifflet final. Pour ce qui est du derby à Montceau, nous risquons de vivre des matches similaires, j’entends par là des matches hachés face à l’un des favoris du groupe. J’espère que nous nous rattraperons à la maison pour le match retour. »

« On s’excuse et je m’excuse personnellement auprès de nos supporters après ce résultat. »

Une réaction suite à cette déconvenue ?
« On avait cœur à faire un bon début de match, malheureusement cela ne s’est pas passé comme on le voulait. On s’excuse et je m’excuse personnellement auprès de nos supporters après ce résultat. Après cette victoire en coupe, on va profiter de cette dynamique contre Grandvillars et la suite du championnat. »

Un dernier mot à destination de nos supporters, abonnés et partenaires après la soirée de lancement la semaine dernière ?
« L’envol est déjà en route ! On s’est qualifié la semaine dernière, on va tout faire pour faire le même match contre Grandvillars. Je suis persuadé que ce match va à nouveau donner un nouveau souffle et nous pousser dans le bon sens ! On va tâcher de donner du spectacle aussi bien sur le résultat que sur le contenu des matches. J’espère que vous serez nombreux au stade car cela nous galvanise énormément ! Merci à tous les supporters et les ultras pour leurs encouragements ! »


Retrouvez le Forgeron Mag #2 en intégralité

Facebook Twitter Instagram LinkedIn Video Newsletter Flux RSS


PLUS D'ACTUALITÉS...


1