[Interview] Forgeron Mag #1 avec Erwan MBOCK

Découvrez en intégralité l’entretien d’Erwan MBOCK diffusé à l’occasion de cette 1ère journée de championnat face à l’US Cosne dans le Forgeron Mag du 27/08/22.

Piero : Bonjour Erwan, peux-tu te présenter brièvement pour nos fans qui ne te connaitraient pas encore ?
Erwan MBOCK : « Bonjour, je suis Erwan Mbock, j’ai 30 ans, je suis attaquant pour le FCG et j’entame ma 2e saison au club. »

Ça ressemble à quoi une journée type quand on est joueur pour le FCG ?
« Et bien écoute les journées sont très chargées en ce moment. On a 1 à 2 entrainements par jour avec un peu de récupération. On essaie surtout de récupérer des séances les plus lourdes. En fin de journées, c’est plutôt du soin et du repos pour avoir la forme optimale en vue du premier match.  »

Qu’est-ce que tu fais de ton temps personnel ?
« Je lis, je regarde l’actualité, je regarde des films… Des choses assez communes. Par contre, je me suis trouvé une passion pour la cuisine, la saison dernière, je faisais des pâtisseries aux joueurs dès qu’on gagnait un match. J’en ai fait beaucoup vu notre nombre de victoire l’année dernière. Je leur ai déjà emmené des gâteaux à la pomme, au chocolat, j’ai essayé de faire des croissants ! Bon, ce n’était pas trop ça *rire*, je vais essayer de m’améliorer cette année. »

Est-ce que l’équipe aimait tes gâteaux ?
« J’en ai bien l’impression, il ne restait jamais rien *rire* ! »

« J’adore l’athlétisme, j’ai même été champion départemental sur 60 mètres. »

Passons à des questions au tac au tac, qui aimerais-tu être en tant que footballeur ?
« – Griedge MBock. »
Ton acteur préféré ?
« – Robert Downey Junior. »
Ton personnage de film préféré ?
« – Tony Stark bien-sur ! »
Ton sportif préféré ?
« – Zidane. »
Messi ou Ronaldo ?
« – Ronaldo. »
Ton équipe de foot préférée ?
« – L’OM, le Réal, le Stade Brestois et bien sûr le FCG ! »

Est-ce que tu regardes d’autres sports que le football ?
« Bien sur ! J’adore l’athlétisme, j’ai même été champion départemental sur 60m quand j’étais plus jeune. »

Qui est sont tes athlètes préférés ?
« Maurice Greene (tueur dans le regard), Allison Felix (féline et de la grâce quand elle court), Bolt, Tyson Gay… »

« Quand je suis venu ici, je ne suis pas arrivé en terre inconnue… »

Est-ce que tu comprends tout cet engouement autour du FCG ?
« Oh oui bien sûr ! Quand je vivais à Brest, qui a joué plusieurs saisons en L2 (en plus avec Alex DUPONT !), il y avait des connexions entre Brest et Gueugnon avec monsieur DUPONT et pas que. C’est grâce à ça que je connaissais Gueugnon et son histoire. J’ai même vu la finale de la coupe de la ligue quand j’étais jeune. Quand je suis venu ici, je ne suis pas arrivé en terre inconnue, je comprends l’engouement des supporters pour notre club ! »

Comment est-ce que tu te définis en tant que joueur ?
« Je suis très véloce, j’adore l’attaque, j’aime les espaces. J’aime bien titiller sur le terrain, je suis bon dribbleur. Je suis en plus très rapide, j’utilise un maximum cette qualité pour déstabiliser l’adversaire. »

Chaque sportifsest totalement différent lorsqu’ils rentrent sur le terrain. Lorsque tu baisses la visière, qui deviens-tu ?
« Sur le terrain je n’ai jamais peur, il y a parfois des joueurs mal intentionnés qui pourrait chercher à te faire mal. Si j’en avais peur je pense que je ne pourrais pas jouer du tout. Sur le terrain je suis très chambreur, ça énerve forcément et le résultat est que je reçois des coups. Je suis obligé de les accepter, ça fait partie du jeu. Mais il faut que ça reste justement dans ce jeu et jamais en sortir. »

Est-ce que tu bénéficies d’un traitement spécial de la part de tes adversaires ?
« Mes qualités ne sont pas un secret. Il arrive parfois d’avoir toujours 2 joueurs pour me marquer. Bon c’est plus serré mais c’est le jeu. »

« Quand j’étais plus jeune, j’ai profité de coéquipiers plus expérimentés qui m’ont aidé à progresser, c’est à mon tour maintenant. »

Tu es devenu l’un des tôliers du club désormais. Est-ce que tu aimes ce rôle ?
« Avec l’âge, j’ai effectivement ce « devoir ». Dans tous les cas, c’est important que nos nouveaux coéquipiers et les plus jeunes prennent leurs marques dans notre groupe. Il faut qu’ils se sentent à l’aise, qu’ils n’aient pas peur de s’exprimer pour qu’on soit une équipe unie. »

Comment est-ce que tu te sens vis-à-vis de devoir aider et conseiller tes coéquipiers ?
« Je n’étais pas trop à l’aise avec cela. Mais c’était un passage obligé. Quand j’étais plus jeune, j’ai profité de coéquipiers plus expérimentés qui m’ont aidé à progresser, c’est à mon tour maintenant. »

Comment tu te vois dans le futur ?
« Franchement, je n’y ai pas encore pensé. Entraineur, je ne sais pas. Cela demande beaucoup d’investissement, de sacrifices, je pense que ça en demande plus que le statut de joueur car il n’y a pas que les matches et l’entrainement. Il doit penser à l’équipe 7 jours sur 7 ! Pour ce qui est de mes études, je ne sais pas non plus. Je me laisse encore quelques temps avant de prendre une décision. »

Quel bilan tires-tu de la saison dernière où vous avez terminé en haut du tableau ?
« Jusqu’à la dernière journée on a tout donné, on a été dans la lutte pour la montée pendant un long moment mais malheureusement nous n’avons pas réussi notre objectif. Nous avons connu plusieurs obstacles en cours de saison qui nous ont fait perdre des points. On est à fond en ce début d’année pour ne pas rater le coche cette saison ! »

« Le groupe de cette année est encore plus mature grâce à des recrues un peu plus âgées. Je sens qu’il y a de belles choses à faire »

Nouvelle saison avec du changements : 11 arrivées et 6 départs. Concrètement, comment cela se passe dans le vestiaire avec l’arrivée d’autant de nouveaux joueurs ?
« C’est le lot des équipes de foot, on le sait. Chaque saison il faut compter des arrivées et des départs, c’est toujours pareil. En tant « qu’ancien », on essaie d’intégrer au mieux les nouveaux pour créer des liens ! C’est important que la mayonnaise puisse prendre le plus vite possible. »

De l’exterieur, on ressent une bonne ambiance entre vous et déjà une certaine osmose ?
« Effectivement, l’entente est très bonne ! Il y a un très bon feeling dans l’équipe, on travaille dur, les entrainements sont rythmés, tout est réunit pour une bonne ambiance de travail. On attend que le championnat commence ! »

Serais-tu capable de faire une comparaison entre l’ancienne cuvée et celle de cette année ?
« Franchement, il y a du potentiel mais on ne le connait pas encore totalement. J’ai hâte de voir ce que cela va donner. Les entrainements et les matches de préparation sont importants mais ne permettent pas de définir une hiérarchie dans le championnat. Le groupe de cette année est encore plus mature grâce à des recrues un peu plus âgées. Je sens qu’il y a de belles choses à faire. »

Premier match de championnat contre Cosne, promu cette année, comment allez-vous aborder ce match ?
« On sort d’une grosse préparation physique, grâce à ce match nous allons pouvoir y voir plus clair ! Ce match va être abordé comme d’habitude, beaucoup de sérieux et une bonne préparation pendant la semaine. On a en plus la chance de commencer à domicile, on a vraiment hâte de retrouver les supporters ! »

Le mot de la fin ?
« Je tiens déjà à remercier les supporters qui se déplacent lors de tous les matches à l’extérieur, même à Grandvillars l’année dernière avec 3 ou 4 heures de route ! Qu’on gagne ou qu’on perde, ils sont toujours là et c’est un soutien exceptionnel !
Je souhaite aussi une bonne saison à tous les membres du club, nos autres équipes, nos joueurs, nos dirigeants, nos supporters, nos bénévoles ! En espérant atteindre notre objectif de jouer le haut de tableau et plus encore ! »


Retrouvez le Forgeron Mag #1 en intégralité

Facebook Twitter Instagram LinkedIn Video Newsletter Flux RSS


PLUS D'ACTUALITÉS...


1