[N3 J22] FC Gueugnon 1 – 0 AS Quetigny : Réactions

Retrouvez les réactions de Philippe CORREIA, Steven BOUCHITE, Steeven HARRISON, Tresor NYAMWISI et Bakeba BAYO captées par Piero à l’issue de la victoire face à Quetigny (1-0).

 

micro interview

Philippe CORREIA : Entraineur

 

Piero : Philippe, quelle est ton analyse à l’issue de cette rencontre ? :
Philippe CORREIA : « Après les 25 premières minutes, on a perdu le fil du match complètement alors qu’on aurait pu plier le match au bout de 20 minutes lors desquelles on a eu des buts tout faits. Après, on n’était pas à l’abri d’une erreur, d’un rebond, on jouait avec une certaine appréhension. Je n’ai jamais vu ça, manquer autant d’occasions franches… Si aujourd’hui on voulait faire le plein de confiance, c’est loupé ! En fait, on s’en sort très bien et je suis en colère parce qu’on est tombé dans la suffisance et cela je ne l’accepte pas. »

Par rapport au match à Selongey, on a manqué autant d’occasions ?  :
« Non, on avait eu un autre état d’esprit, on avait fait un match sérieux. Aujourd’hui, l’absence d’Albert Baning nous a cruellement fait défaut. »

Nous allons recevoir le Racing Besançon qui vient de battre Pontarlier 3-1. Ce sera le bon moment pour changer un peu d’état d’esprit ? :
« Le point positif,  c’est que cette victoire nous permet d’avoir un match mercredi à enjeu. Si on avait perdu aujourd’hui, cette rencontre aurait été un match amical…  Maintenant on sait ce qu’on à faire, on a grillé un joker à Selongey et on n’a plus le droit au faux pas. »

 

Steven BOUCHITE : Gardien de but

 

Piero : On a bien commencé ce match puis on a manqué de réalisme après ce premier but. Avez-vous des regrets ? :
Steven BOUCHITE : « On n’a pas été bien dans le jeu, on voulait vite marquer le 2ème ou le 3ème but pour pouvoir ensuite bien gérer le match et penser à celui de mercredi qui est très important. Il est vrai aussi qu’offensivement on n’a pas été très réalistes, on aurait pu sortir de ce match avec 4 ou 5 zéro. On a remporté ce match, on a les 3  points et on n’a pas avoir de regrets, c’est ce qui comptait après notre faux pas à Selongey. »

J’ai ressenti une certaine pression, une fébrilité en fin de match :
« On est en « N3 »,  il n’y a pas trop de pression ni peur à avoir, même s’il y a beaucoup d’ambition dans ce club, le principal c’est de gagner. » 

On a eu une très bonne série qui s’est arrêtée à Selongey. Aujourd’hui c’est une victoire, comment juges-tu cette période ? :
« On a fait une très bonne saison « 2018 », c’est vrai malheureusement la bonne série s’est arrêtée à Selongey. Pourtant on avait dominé le match mais on prend un but suite à une erreur de ma part… Il fallait se rattraper sur ce match à la maison et c’est ce qu’on a fait. »

On va rencontrer un adversaire direct, le Racing Besançon avec pour  « enjeu » de se rapprocher le plus possible de la zone « montée »… :
« Cela va être un vrai match, décisif pour être sur le podium. Si on gagne, on peut recoller au haut du tableau ! Je pense qu’il faudra mettre tous les ingrédients pour l’emporter et être mieux qu’aujourd’hui offensivement. » 

On aura 3 jours pour préparer ce match, c’est un peu court ? :
« On va bien récupérer et on va bien travailler aussi. Mes collègues et moi, on a hâte de jouer pour l’emporter à domicile, et recoller en tête. Après c’est sûr, on n’aura pas autant d’occasions qu’aujourd’hui et il faudra être plus réaliste. »

 

Steeven HARRISON : Attaquant

 

Piero : Steeven, quelle est ton analyse après cette rencontre ? :
Steeven HARRISON : « On a eu un manque flagrant d’efficacité offensive, on a été en première mi-temps un peu négligents dans la possession du ballon. Après un jeu long, on a fait tourner le ballon pour faire tourner… et cela ne menait à rien. En seconde mi-temps, on a essayé de pousser un peu, manque d’efficacité encore, heureusement on a mis le but au moment où il fallait. On a su être solidaires, costauds défensivement et ça il ne faut pas l’oublier même si c’est décevant d’avoir manqué autant d’occasions. C’est un faux pas, cela peut arriver à toutes les équipes. Cette fois on est récompensé contrairement au match de Selongey. »

 

Tresor NYAMWISI : Milieu de terrain

 

Piero : Le match avait bien démarré avec 25 grosses premières minutes  puis après on a senti une certaine baisse de l’ensemble de l’équipe…  :
Tresor NYAMWISI : « Non non, on a marqué puis on a bien géré, on n’a pas pris de but. En 2ème mi-temps, on a essayé de mettre un peu plus d’agressivité, et cela a payé puisqu’on a gagné. »

On vous a senti un peu fébriles en 2ème mi-temps :
« Non fébrile n’est pas le mot parce qu’on a eu beaucoup d’occasions. On n’a pas su se mettre à l’abri, mais on a su gérer le match pour l’emporter. »

On va recevoir le Racing Besançon et on a peu de temps pour récupérer. Tu penses que cela va être un match difficile ? :
« Pour eux aussi parce que comme nous ils ont joué aussi. C’est pareil, on va essayer de récupérer les 2 jours et après mercredi, on verra… »

 

Bakeba BAYO : Défenseur

 

Piero : Ce soir c’est une victoire, c’était le principal non ? :
Bakeba BAYO : « Oui c’était le principal, le coach nous avait demandé d’être décisifs dans les 2 zones de vérité, offensivement et défensivement et c’est ce qu’on a su faire. Après, on aurait pu en mettre cinq ou six au moins mais on les garde pour mercredi (rires).

Lorsqu’on a vu que vous n’arriviez pas à marquer un 2ème but pour vous mettre à l’abri, on a eu l’impression que vous deveniez de plus en plus fébriles en fin de match :
« Ce n’était pas la question d’être fébriles mais c’est sûr qu’eux ils allaient pousser. Nous après on a fait le dos rond, on a essayé de jouer des coups. Je trouve qu’on a été largement plus dangereux qu’eux, surtout en 2ème mi-temps, notre gardien n’a rien eu à faire, ils ont été poussifs. »

Maintenant on a 3 jours pour récupérer avant la réception du Racing Besançon qui vient de battre Pontarlier :
«  Nous aussi on a battu Pontarlier, sévèrement même. Si on veut jouer le haut de tableau, ça passe par des matchs comme ça. Le haut de tableau ça fait partie de l’objectif montée… On s’est fixé des objectifs comme la montée, je pense qu’on en est capables, le malheur des uns fait le bonheur des autres, et nous pour l’instant c’est tout bénéfice pour nous. »

Donc rendez-vous mercredi… :
« Oui rendez-vous mercredi !!! »