[N3 J07] FC Gueugnon 2 – 2 SC Selongey : Réactions

Retrouvez les réactions de Bernard CANARD, Richard TRIVINO et Franck REVUELTA pour Gueugnon ainsi que celle de Sébastien EVAIN pour Selongey, captées par Piero à l’issue du match nul (2-2) face au SC Selongey.

micro interview

Bernard CANARD : Président

 

Piero : Président, match nul 2-2 ce soir, c’est moins bien que ce qui était espéré :
Bernard CANARD : « Oui, c’est quand même un résultat décevant mais bon, on fait avec les moyens du bord aujourd’hui on l’a vu c’est très difficile en défense. On est bien revenu en 2e mi-temps, le match nul est amplement mérité, on avait peut-être à ce moment-là les moyens de gagner ce match. Maintenant on est revenu au score normalement mais voila cela reste quand même un score satisfaisant pour ce qu’on pouvait attendre d’un match contre Selongey qui avait le couteau sous la gorge de son côté aussi. »

Maintenant, l’objectif est de passer le 6ème tour de coupe de France à Chenôve dès dimanche  :
« En ce qui concerne la Coupe, jusque-là on a eu la chance au tirage, il faut que ce tirage se concrétise sportivement. Donc oui notre objectif c’est de nous qualifier… Ils ont éliminé Louhans-Cuiseaux et ont gagné 4-0 au dernier tour, il ne faut surtout pas croire que le match sera facile. Mais pour cela, je fais confiance au groupe qui a envie d’aller le plus loin possible. On aura des joueurs qui vont revenir d’ici la fin du mois. Je pense que l’on verra une 2e partie de fin d’année bien meilleure avec nos joueurs de retour. »

 

Richard TRIVINO : Directeur sportif

 

Piero : Richard, ce soir c’est un match nul face à cette équipe de Selongey venue « en mode commando ». Il y a eu 2 mi-temps distinctes dans cette partie :
Richard TRIVINO : « En effet il y a eu  2 mi-temps différentes, une première pas loin du néant. Je pense qu’à la limite on ne pouvait pas être plus bas, on était au fond du trou sinon on l’aurait creusé. Après c’est vrai que ce n’est pas pour chercher des excuses mais notre défense titulaire est dans la tribune, donc cela manque d’automatismes, et ce n’est pour critiquer ceux qui ont joué, ils ont fait leur match. Aujourd’hui les 2 frères Larteau, Bakeba Bayo et Clément Coronas sont en tribune, forcément ça manque d’automatismes. On a fait une première mi-temps indigne du FCG, on a réagi en deuxième mi-temps, on a montré alors de l’orgueil, il y a du boulot… Il manque du monde derrière, cela crée des déséquilibres. »

Un mot sur la coupe de France à Chenove dimanche… Un match pour travailler les automatismes en attendant les retours, et un moyen de se relancer ? :
« Oui, il ne faudra pas refaire la même première mi-temps qu’aujourd’hui sinon on passe à la trappe tout simplement. »

 

Franck REVUELTA : Attaquant

 

Franck REVUELTA : « Sur le pénalty je n’ai pas réfléchi, j’ai tiré pour que ça rentre… On a fait une première mi-temps poussive mais on a su se remobiliser en 2ème mi-temps pour finir par égaliser. C’est bien ce qui était le plus important vu le contexte. »

 

Sébastien EVAIN : Entraineur de Selongey

Piero : Vous êtes passé près de l’objectif ce soir :
Sébastien EVAIN : « Oui on est passé près… Je pense que le scénario ne nous a pas été encore favorable aujourd’hui parce que le pénalty est arrivé contre le cours du jeu. On a fait une bonne entame, on prend un pénalty sur une main où il y avait beaucoup de monde. Après on a bien réagi, on mène 2-1 à la pause, en deuxième mi-temps on a un peu plus reculé mais on a pas trop subi d’occasions, et c’est sur un énième centre qu’on prend ce 2ème but. C’est dommage même si on avait pu espérer prendre 3 points mais dans la situation dans laquelle on est, on va prendre ce point. Au moins c’est bon pour le moral. »

L’opération « commando » continue… :
« Oui l’opération commando continue, on leur a dit qu’il fallait avoir l’esprit de guerriers. On a montré de belles vertus collectives, on n’a concédé très peu d’occasions mais le paradoxe c’est qu’on concède 2 buts. Mais c’est comme ça, c’est le réalisme d’en face qui a fait la différence. Sur le contenu il n’y a pas grand-chose à se reprocher. C’est un point qui va nous permettre au moins de repartir positivement d’ici pour travailler pendant les 15 jours qui viennent et pour recevoir par la suite l’AJA dans les meilleures conditions pour obtenir notre première victoire. »

 

  

Merci à Piero et aux intervenants pour leurs réactions.