la grande famille du FCG en deuil

Cet après midi à 14h00, avaient lieu, à Marcigny, les obsèques de M. Cristobal Trivino.
C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès du papa d'Antoine et Christophe Trivino, grand père de David et Richard, qui ont tous les 4 portés très haut les couleurs du Club forgeron. Nos pensées vont ce soir, vers toute la famille, vers les enfants, les petits enfants, les arrières petits enfants, les parents et amis, sans oublier bien sur, le cousin Jean Acedo.
M.Trivino allait avoir 100 ans au mois de juillet.
Le FCG a eu la particularité, durant son histoire, d'avoir souvent dans les rangs de ses équipes, des membres de la même famille et quelques fois en même temps.
Les "Trivino" en sont un bel exemple et encore plus étonnant pour cette famille, fut de voir les enfants rejoindre le parcours des "papa" et devenir,  eux aussi, titulaires de l'équipe fanion avec le même brio ! Quel palmarès pour cette famille. Champion de France D2 – Accession et saison en D1 – Vainqueur de la Coupe de la Ligue …
En cette douloureuse période, le Président, le Comité Directeur les joueurs, les dirigeants et les membres du FC Gueugnon adressent leurs sincères condoléances à toute la famille.
Pour beaucoup d'anciens joueurs, nous nous souviendrons de ce chaleureux personnage, que nous allions saluer avant le match, le béret visser sur la tête, les lunettes affûtées, qui avait toujours un mot sympathique d'encouragement envers chacun de nous, dans son langage franco-espagnol. Discret et d'une grande humilité, cet immigré espagnol, originaire du sud, de Malaga plus précisément, était venu se réfugier avec sa famille, du côté de Marcigny/Melay dans la période de la révolution espagnole, était un passionné et un connaisseur de football. Rapidement il trouve du travail à la fonderie de coin, l'Améfo, il suivra de près les progrès et les résultats de ses fils, ballon aux pieds, (Antoine deviendra le meilleur buteur du Club avec 115 buts !) puis ensuite la carrière de ses petits fils et neveux  …
Toujours d'humeur égale c'était un fervent supporter du FCG, il a guère loupé de match à Jean Laville.
La retraite venue, il a passé de longues années dans son Brionnais d'adoption avant de nous quitter cette semaine.
Adieu Cristobal !