[Intersaison] Interview de Richard TRIVINO, Directeur Sportif du FC Gueugnon

A quelques jours du lancement du championnat de National 3 2017/2018  avec un déplacement à Jura Dolois, le Directeur Sportif du club, Richard Trivino, fait le point sur l’intersaison et la nouvelle saison.

Piero : Richard, comment s’est passée l’intersaison ? Nous avions été frustré par le résultat final qui était bon certes (5ème),  cependant on pouvait avoir quelques regrets parce que nous avons fini le championnat en boulet de canon alors que le début de saison avait été plutôt laborieux :
Richard TRIVINO : « La saison dernière s’est passée exactement comme on l’avait prédit avec Philippe Correia,  à savoir que le début de saison serait compliqué. On a récupéré beaucoup de joueurs mais certains en manque de rythme ou qui ne connaissaient pas le niveau comme Therry  Ouedraogo,  Steeven Harrison qui n’avait fait que quelques  matchs en CFA à Yzeure,  Diadié Diarra qui n’avait quasiment pas joué à Auxerre, Florent Maddaloni sans club l’an dernier…  on savait qu’on aurait du retard à l’allumage… Nous savions que nous serions compétitifs aux matchs retour, c’est exactement comme cela que ça s’est passé… Donc on n’a eu aucune surprise sur la  saison passée. Quelques regrets parce qu’on a fait beaucoup de matchs nuls et je reste persuadé que si nous avions été dans les poules des saisons précédentes sans les clubs de la région parisienne,  nous aurions pu jouer la montée jusqu’au bout ».

Il avait été annoncé en fin de saison que le groupe resterait stable avec le maintien de la majorité du groupe plus quelques renforts à certains postes. Mais nous avons eu des départs de titulaires tels que Florent Maddaloni, David Bidalot, Moustapha N’Doye, Therry Ouedraogo puis ceux de Maxime Lafay et Donatien Cotinet juste avant la clôture des transferts. Cela vous a surement perturbé pour la préparation de cette nouvelle saison ? :
« Effectivement on  avait prévu de garder l’ossature de la saison passée renforcée par 4 ou 5 joueurs, hors il s’est avéré que plusieurs joueurs ont demandé à partir pour aller jouer au dessus comme Florent et des joueurs nous ont lâché à 2 jours de la date butoir,  alors qu’ils avaient promis de rester.  Il faut savoir que tout le monde a eu une proposition mis à part Ludovic Rose Antoinette dont l’âge posait problème, on était bloqué dans ce cas parce que nous faisons des contrats pour apprentis… Tout le monde a eu une proposition décente. Je le répète on voulait garder tout le monde à une exception près. C’était important pour notre projet, du coup c’est un peu perturbant parce qu’on repart avec un nouveau groupe. Par contre je dirais que c’est un groupe qui a beaucoup de qualité. Tout le monde a été remplacé en quantité, en qualité et en expérience. On a exactement le même nombre de joueurs que l’an passé. Le problème actuel est  qu’il y a beaucoup de joueurs blessés dans cette période de préparation et notamment en défense… »

 

« On voulait aider les joueurs en place en  mettant des joueurs d’expérience autour d’eux »

 

Pourrais-tu nous dire comment se passe ton rôle de recruteur et Directeur Sportif par rapport au Président et  par rapport à l’entraîneur ? Pour ce recrutement, il doit y avoir surement concertation ? :
« Exactement, pour moi le recrutement commence depuis le mois de janvier avec Le Président et  Fred Soulier. Nous avions, avec le coach, ciblé quelques postes pour améliorer le groupe et à ce moment, avec les propositions qu’on allait pouvoir faire, nous avions pensé que tout le monde allait rester.  Au départ on voulait aider l’équipe un peu offensivement, on voulait aider aussi un peu le milieu de terrain, cela faisait 4 ou 5 ans qu’on était costauds défensivement… Avec le Président nous nous étions mis d’accord sur le nombre de contrats sur lequel on pouvait tabler et avec le coach nous avons ciblé  quels types de joueurs il fallait rechercher en priorité. »

Sur quels critères et caractéristiques, sélectionnez-vous  vos joueurs ? :
« Nous avons une équipe assez joueuse, on regarde donc par rapport à notre jeu, on avait Therry qui allait très vite devant donc on cherchait quelqu’un d’appoint par rapport à lui par exemple. On voulait aider tous les joueurs en place en  mettant des joueurs d’expérience autour d’eux… Par exemple j’étais en contact avec Tresor Nyamwisi depuis le mois de mars, c’est un joueur qui a près de 90 matchs en CFA ! »

Que deviennent  justement Therry  Ouedraogo et Moustapha N’Doye dans ce contexte ? :
« Therry faisait partie de ceux qui souhaitaient partir pour jouer en CFA (N2), On lui a fait une proposition intéressante car c’est un bon joueur, mais j’avais compris alors  qu’il ne souhaitait pas rester. Mais entre temps il m’a rappelé en disant que tout compte fait il était d’accord pour rester, mais peu de temps après il appelait pour nous dire qu’il avait une rupture des ligaments croisés. Il s’est fait ça à l’intersaison ! Quant à Moustapha N’Doye, nous lui avions fait une proposition intéressante mais nous avons appris qu’il avait candidaté au SNID en DH… »

 

« Franchement on a aucune inquiétude, on a fait du qualitatif et tous les joueurs  qui sont partis ont été remplacés »

 

Que penses-tu de cette période de préparation  et des défaites en matchs amicaux avec notamment celle contre Montceau (1-5) ? Quel serait le premier bilan que l’on peut en tirer et es-tu déçu ou inquiet notamment par notre dernier match ? (1) :
« Je comprends que les gens soient inquiets mais je peux vous dire que nous n’avons de notre côté aucune inquiétude. Il faut savoir qu’aujourd’hui  on a joué ces matchs sans Jérôme et Sébastien Larteau. Contre Villefranche, alors qu’il ne manquait que ces deux joueurs, on a perdu seulement 1-2. Et contre cette équipe qui venait d’inscrire quatre buts à Louhans, on prend le 2ème but  sur penalty. Nous avions même surpris nos adversaires par notre qualité de jeu… Après pour les autres matchs on avait outre Sébastien Larteau absent jusqu’à Octobre, Adrien Ribac blessé, Bakeba Bayo (rage de dents), nous nous retrouvions donc sans défenseur hormis Clément Coronas  puisque Donatien Cotinet était parti, Davis Kodia n’est arrivé qu’en cours de préparation juste avant Montceau. On a fait notre match contre Monceau pratiquement sans nos 4 défenseurs… Contre Limonest pendant 45 minutes on a été largement meilleurs qu’eux. On a craqué à partir de la 75e min, nos 4 défenseurs  ont du faire 90 mn et Limonest pendant ce temps a fait rentrer 7 joueurs frais donc il est normal que l’on ait cédé physiquement…

Contre Montceau, pendant les 45 premières minutes, je n’ai pas vu de différence entre les 2 équipes,  on prend un but sur une erreur et cependant il nous manquait encore 3 ou 4 défenseurs. En 2eme mi-temps on a dû faire rentrer des « gamins de 15 et 16 ans » avec des joueurs en plus qui revenaient de blessure.  Forcément oui, avec Montceau qui avait son équipe type pendant 90 minutes il y avait une grosse différence. En fin de match, sur 11 joueurs il n’y avait au FCG que 3 joueurs qui avaient fait la préparation ou alors des jeunes.

Franchement on a aucune inquiétude, on a fait du qualitatif et tous les joueurs  qui sont partis ont été remplacés… Le seul problème aujourd’hui ce sont les blessés mais cela est en train de se résoudre rapidement… »

Explique-nous pourquoi nous avons aujourd’hui ce problème de blessés ? Est-ce dû à la charge de la préparation ? :
« Concernant les blessés, pour Adrien Ribac c’est dû à un choc. Bakeba Bayo c’est un problème dentaire, Jérome Larteau revient avec son opération de pubalgie, Sébastien Larteau sera lui de retour en Octobre. On a recruté Davis Kodia suite au départ de Donatien Cotinet mais il a du retard dans sa préparation. Mis à part Emrick Eckert qui s’est blessé à une cuisse, il n’y a pas d’autres pépins musculaires. Pour la rentrée avec tous les joueurs que nous récupèreront  tout devrait aller beaucoup mieux même si on ne sera pas à 100 % de l’effectif. »

Le National 3 2017-2018 sera-t-il différent du CFA2 2016-2017 où il y avait 5 équipes parisiennes ? Comment juges-tu ce groupe avec la montée de plusieurs clubs issus de la DH bourgogne Franche Comté ? :
« En fait cela va être très serré ! Aujourd’hui il y a un favori qui se détache c’est Louhans Cuiseaux. Quand vous avez un tel budget cela permet de faire beaucoup de contrats fédéraux par rapport à nous… Après la vérité du terrain parlera… Les outsiders seront  Pontarlier, Besançon, peut-être Selongey et peut-être le FC Gueugnon. Après il y a les équipes qui viennent de monter qui vont être sur l’euphorie de la montée et que l’on ne connait pas beaucoup comme Quetigny. Je vais les superviser. C’est difficile à juger il ne faut surtout pas penser que ce sera un groupe affaibli… Ces équipes vont jouer en contre, elles ont toutes des joueurs de qualité. Mais nous sommes ambitieux. »

Les ambitions cette saison par rapport à la saison dernière, où nous visions une place parmi les 5 premiers, ne sont elles pas à la hausse  pour viser le podium ? :
« Oui en tout cas l’objectif c’est ça, le podium concrètement.  J’ai toujours fait ça dans ma carrière, on va essayer de vite prendre au préalable les points du maintien, si on les a au mois de décembre c’est très bon signe. En tout cas, on a l’effectif pour jouer le podium c’est une certitude. »

Toi qui a connu bien des succès au très haut niveau, qu’est ce qui explique cet enthousiasme dont tu fais preuve et qu’est ce qui t’anime aujourd’hui ? :
« J’ai toujours été compétiteur, aujourd’hui pour moi tout est compétition. Le FCG c’est mon club, mon sang est jaune et bleu. Quand par contre j’entends certaines critiques sur Philippe Correia et moi-même cela fait mal, pour moi c’est beaucoup de travail en plus je passe ces heures pour le club, mes 15 jours de congés je les ai passées au téléphone avec les joueurs, même si c’est mon boulot… Je le fais vraiment pour mon club. J’ai fini le recrutement  jeudi dernier ou je finissais mes vacances à 19h… ».

 

« Mon rêve c’est jouer Jura Dolois pour le dernier match de la montée. C’est mon rêve, je travaille pour ça. »

 

Tes souhaits, ton rêve pour le FCG ? Un bon coup en coupe de France avec la tribune de Jean Laville bien remplie  et pourquoi pas jouer la montée ? :
« La coupe c’est ponctuel j’espère qu’on va faire quelque chose cette année parce que c’est ce qui fera connaître le FCG on a besoin d’un  grand coup pour faire parler du FCG, mais moi mon rêve c’est jouer Jura Dolois pour le dernier match de la montée. C’est mon rêve, je travaille pour ça. Tout ça pour dire que nous sommes ambitieux on veut monter la haut, on a les joueurs pour, on a l’expérience, après la vérité c’est le carré vert. »

Quel sera l’objectif de notre équipe réserve qui joue en Régionale 2 cette saison. Comment sera-t-elle constituée et qu’attends-tu de cette équipe ? Par le passé, on a souvent eu beaucoup de problèmes pour finir les saisons :
« On avait fait un point avec Yohann Ramoissenet il y a un mois, on avait alors un effectif qui était plutôt bien, Johann pouvait s’appuyer sur certains jeunes et le groupe au dessus était aussi assez complet. Automatiquement cela allait ressortir sur l’équipe B, mais avec les 3 ou 4 joueurs qui nous ont quitté au dernier moment, on se retrouve un peu à la course avec cette équipe, je pense qu’il va y avoir l’arrivée de 2 ou 3 joueurs… La priorité aujourd’hui c’est la N3. S’il y a des bons jeunes U19, Philippe les fera monter en N3. Cela leur permet d’apprendre, cela leur montre aussi la réalité du niveau, mais on compte sur eux. L’objectif global de la réserve et des équipes U19-U17 c’est de sortir des jeunes pour atteindre le niveau de la N3. On a pris cette année en N3 des joueurs d’expérience pour nous emmener plus haut justement. »

 

Merci Richard ! A suivre, la présentation des recrues pour la nouvelle saison.

(1) : interview réalisée avant le dernier match de préparation face à Saint Etienne B.