Forgeron Mag #7 : Version longue de l’interview de Steven BOUCHITE

Retrouvez l’interview de Steven BOUCHITE réalisée avant la 13e journée de National 3 contre le Racing Besançon, match reporté qui devait se jouer ce samedi 09/12

Retrouvez la version intégrale du Forgeron Mag dans le menu « Media » / « Forgeron Mag » ou sur >> le lien suivant

 

Piero : Steven, parles-nous de tes débuts au foot tes premiers clubs formateurs
Steven BOUCHITE : «  Mes début se sont effectués là où mes parents habitent à Saint Gilles. Puis en poussin, je signe au Nimes Olympiques dans lequel je reste jusqu’au 14 ans fédéraux. »

 

Comment es-tu devenu Gardien de but, c’était un choix ?
« Oui, c’était un choix parce que déjà quand j’étais petit, j’allais voir mon père jouer et je voulais faire pareil. Puis j’ai essayé et ça m’a plu. Il faut être un peu fou pour être gardien de but. »

 

Ensuite, tu a joué en CFA2  en passant par des clubs prestigieux , parles nous de ta formation
« Oui, effectivement j’ai fais deux ans au pôle espoir d’Aix ensuite je devais m’engager avec l’AS Monaco mais Montpellier est venu me faire une proposition… A cette période là, le club était le meilleur centre de formation de France, surtout au niveau de la formation des gardien de but. Avec la proximité de mes parents, j’ai accepté et je suis resté 5 ans (de 15 ans à 20 ans). Le MHSC m’a permis de connaître l’équipe de France U16 génération 93 (Pogba, Aerola, Varane…). Suite au changement d’entraîneur, le club a décidé de ne pas conserver la majorité de l’effectif et mon conseiller de l’époque n’a pas fait son travail durant la période estivale… J’ai signé dans un club voisin en DH où l’on a terminé champion avec 23 victoires ! Élu meilleur gardien du Languedoc Roussillon, je signe à l’Olympique de Marseille pour l’année qui suit… »

 

Parles-nous de cette période où tu étais la doublure de Johan Lapeyre en CFA à Montceau et ce qui t’a amené au FC Gueugnon
« Cette période là, c’était l’année dernière où je découvrais une nouvelle région, une nouvelle ville. Mais personnellement à Montceau j’ai rencontré des personnes bien dont Johan fait parti. C’est un énorme gardien de but qui je pense aurait mérité quelques années supplémentaires au niveau professionnel ! Richard Trivino m’a contacté et le projet m’a plu. J’espère qu’on le réalisera… En tout cas on y croit toujours ! »

 

Quelle différence perçois-tu entre le championnat CFA et le National 3 (ex CFA2) ?
« La différence est au niveau du jeu, en CFA il y beaucoup d’ancien pros qui connaissent le football, des d’équipes comme Annecy, Grenoble… qui jouent au football ! En National 3 (ex CFA2), mise à part les réserves pros et deux ou trois équipes, il y a plus de duels mais c’est quand même un bon championnat avec de belles équipes. »

 

Comment s’est passée ton intégration à Gueugnon et au FCG ?
« Cela c’est très bien passée comme la plupart des recrues je pense. Il y a vraiment de bons gars. Avec beaucoup de nouveaux joueurs, forcément il a fallu plus de temps qu’avec une équipe qui se connaît déjà. On se retrouve souvent en dehors du foot avec quelques joueurs. »

 

Comment perçois-tu ton rôle de gardien ? Et qui serait ton gardien modèle ? Il est vrai que le FCG a eu une longue tradition avec ses gardiens emblématique….
« Gardien de but, c’est un poste à part. Pour moi, il y a une différence entre joueur et gardien : on ne prépare pas notre match la veille ou le jour même, en semaine à l’entrainement on a besoin de prendre nos repères, pour le week-end. Un gardien a besoin d’avoir un bon mental car si « on se troue », cela se voit direct ! Il a également besoin d’une très bonne concentration car on peut être sollicité uniquement à la 90e du match. Pour ma part, je me définirais plutôt comme un gardien libéro car j’aime jouer haut et relancer un maximum propre. Il faut prendre des risques même si on ne peut pas tout réussir. Stéphane Ruffier est mon modèle, il dégage quelque chose ! Après il y a les Buffon, Barthez… Des gardiens  exceptionnels.
J’ai pu voir que le FC Gueugnon a vu passer et a formé de très bons gardiens à l’image par exemple de Oukidja à Strasbourg. »

 

Comment trouves tu ton équipe actuellement ? On sent une nette progression ?
« On était sur une bonne série qui c’est malheureusement terminée contre une bonne équipe de Sochaux.  Le groupe vit bien mais maintenant, pour être honnête, il faut enchaîner les victoires pour grappiller des places au classement… Il reste cependant beaucoup de matchs mais je suis persuadé qu’on va aller les chercher, tout le monde est motivé la semaine, ça bosse très bien. »

 

Le programme est chargé car après l’élimination hélas en coupe de France contre Angoulème, c’est la réception du Racing Besançon, un des cadors de la poule, qui se profile… C’est  un virage difficile ?
« Un virage peut être mais difficile je ne pense pas. Je crois en mes gars et je sais que si on met tous les ingrédients qu’il faut, on peut faire quelque chose. La coupe était que du bonus, c’était une aventure qu’on vivra rarement dans notre vie. Désormais, retour au championnat qui est la priorité et où on se doit de gagner à domicile. »

 

Tes ambitions personnelles et pour le club ? As-tu également un mot pour les supporters et ceux qui vous soutiennent ?
 « Mes ambitions personnelles sont de faire le plus de prestations satisfaisantes possibles et d’améliorer mes défauts pour espérer aller au niveau supérieur et pourquoi pas avec le FC Gueugnon… Un club qui mérite d’être plus haut que le National 3. L’équipe et moi-même remercions les vrais supporters qui nous soutiennent dans les mauvais comme dans les bons moments. On aura encore besoin de vous toute l’année. Nous remercions aussi tout ce qui ont fais cette vidéo avant le match de coupe ! Cela  nous a vraiment motivé !! »

 

 

 

Carrière

  • 2010 / 2013 : U19 / CFA2 Montpellier 20 CFA2 et 41 (U17 -U19 nat.)
  • 2013 / 2014 : DH Fabregues 26 matchs
  • 2014 / 2015 : CFA2 Marseille 8 (16) matchs
  • 2015 / 2016 : CFA2 Fabregues 21 matchs
  • 2016 / 2017 : CFA FC Montceau 2 matchs
  • 2017 / 2018 : N3 FC Gueugnon 8 matchs