[Coupe de France] 8e tour : FC Gueugnon 1 – 1 Angoulême CFC (0 tab 2) : Réactions

Retrouvez les réactions de Philippe CORREIA, Fabrice REVUELTA, Steeven HARRISON et Bakeba BAYO pour le FC Gueugnon mais également celles de Hervé LOUBAT et Sekou COUMARE pour Angoulême captées par Piero à l’issue de la défaite face à Angoulême (1-1, 0 tab 2).

micro interview

Philippe CORREIA : Entraineur

 

Piero : Philippe,  le FCG n’a-t-il pas été trop crispé par l’enjeu ?  :
Philippe CORREIA : « Au-delà de l’enjeu, on n’a pas reconnu le FCG habituel. On est tombé quand même sur une belle équipe, offensive, solide, mais en seconde mi-temps on a manqué de patience, de justesse. Peut-être aussi un peu que l’état du terrain ne nous a pas permis de développer notre jeu. On prend un but qui n’est pas du niveau, on se met en difficulté, on a eu une bonne réaction. La première mi-temps de la prolongation, on a été un peu timide, on n’a pas su accélérer, les mettre en danger, aller sur les couloirs. Maintenant il faut se ressaisir et penser au championnat. »

Le danger maintenant n’est il pas de voir l’équipe abattue pour la suite du championnat ? :
« Non après là c’est mon travail de remobiliser les troupes. Là vous rentrez dans ma compétition, ce n’est plus la même chose. »

On peut quand même retenir du bon après cette campagne ? :
« Oui, on est tous abattus car cette qualification nous tendait les bras mais on n’a pas su la saisir après les tirs au but. Leur gardien a été exceptionnel. Si on avait pu passer ce tour, il y aurait eu un engouement énorme. La déception est grande, il va falloir se relever dès lundi. »

 

 

Fabrice REVUELTA : Milieu de terrain et capitaine

 

Piero : Fabrice, c’est une grosse déception d’être éliminé de la Coupe de France ce soir :
Fabrice REVUELTA : « C’est une grosse déception, on voulait se qualifier mais on ne l’a pas fait. On avait le match idéal pour le gagner, c’était une belle équipe et on a répondu. A onze contre dix, on y a vraiment cru, hélas ils nous ont mis un contre. On avait le ballon mais on n’arrivait pas à mettre en danger leur gardien, on a eu quelques situations mais pas énormément. En début de match, les équipes ne se connaissaient pas, il y a eu un round d’observation, on ne voulait pas prendre de risques au début. Par contre, on a été nettement mieux en 2ème mi-temps. »

Quel est le niveau de cette équipe par rapport à celles que l’on rencontre habituellement ? :
« C’est une des meilleures équipes qu’on ait rencontrées. Sochaux reste néanmoins la meilleure équipe qu’on ait jouée. »

Il va falloir oublier ce match pour affronter la suite du championnat. Cela ne va pas être facile… :
« On avait toujours dans le coin de la tête la coupe, on ne l’aura plus désormais. Perdre à domicile devant tant de supporters, c’est une grosse déception mais maintenant il va falloir relever la tête. La saison n’est pas finie. On n’a plus le bonus de la coupe, il faut se remettre dans le championnat et il nous reste des gros matchs avant la trêve qu’il faudra bien négocier sinon la 2ème partie de la saison sera plus compliquée. Il faudra déjà bien négocier cette réception du Racing Besançon et on prendra match après match. On n’a plus de bonus ! »

 

 

Steeven HARRISON : Défenseur latéral

 

Piero : Steeven, c’est un résultat frustrant ce soir… :
Steeven HARRISON : « Les tirs aux but c’est comme ça… Je n’ai jamais vu une séance qui se finit par un 2-0, c’est dur à avaler. En tout cas, on devait faire la différence quand ils étaient réduits à dix. Malheureusement, la première période de la prolongation, on n’a été quasiment inexistants, c’est ça qui est dommage. On s’est en fait mis à leur rythme et lorsqu’ils ont marqué, on a pris un coup sur la tête. On n’a pas assez joué sur les côtés, on a trop joué dans l’axe. Au niveau du combat, on a répondu présent. Après le foot n’est pas une science exacte. »

Dans ce contexte, le match qui nous attend samedi ne va pas être facile :
«  Peut être que ce ne sera pas facile mais ce match de coupe de France va nous faire grandir. Il va nous faire mûrir et cela va nous servir pour la suite. On avait aussi besoin d’une aventure comme ça mais malheureusement cela s’arrête là mais cela va être important pour la suite, je le sens. »

 

Bakeba BAYO : Défenseur central

 

Piero : Bakeba, frustrant cette élimination… :
Bakeba BAYO : « C’est une déception avant tout, je pense qu’on a tout donné, on s’est mis minables. On ne peut rien reprocher à personne, il faut que cela nous serve de leçon. On va aller de l’avant et essayer de rattraper tout ça avec le championnat. Je félicite tous mes co-équipiers même Steeven Bouchité, Clément, Morad… qui n’étaient pas dans le groupe et qui nous ont encouragés du début à la fin. On a des regrets que cela arrive, c’est comme ça. »

Les regrets, c’est surtout sur la période à onze contre dix ? :
« Non puisque à onze contre dix, on a développé du bon football sans se créer d’occasions vraiment franches mais les occasions on les a eues, on se les ait créées. Après si cela décide de ne pas rentrer comme les tirs au but… Personne n’a jamais vu cela, en louper quatre et pourtant ceux qui les ont tiré sont des bons tireurs, tout le monde le sait. Cela arrive, il y a des jours sans. » 

Toi qui est un connaisseur du CFA 2 (National 3), comment as- tu trouvé le niveau de notre adversaire ? :
« Ils ne m’ont pas impressionné, c’est une équipe de National 3 mais comparé à nous, je pense qu’on est supérieurs à eux, ça j’en suis sûr, mais ils ne m’ont pas impressionné plus que ça. »

 

Hervé LOUBAT : Entraîneur de Angoulême CFC

 

Piero : Vous avez joué à dix pendant une heure, vous attendiez-vous à un tel scénario ? :
Hervé LOUBAT : « Qui  aurait pu s’attendre à un tel scénario ? On a tenu mais même mieux que tenu puisqu’on a marqué. On a joué les coups à fond, on s’est battu avec de grosses valeurs pour ne pas encaisser ce but et même lorsqu’on l’a encaissé, on n’a pas paniqué. Puis quand on va aux penaltys, je me mets à la place de Gueugnon, ça a été aussi compliqué pour eux. J’ai un gardien exceptionnel, c’est un grand bonhomme, il avait hâte de prendre sa revanche comme moi parce qu’on avait été éliminé en quart de finale sur ce même terrain par Angers aux tirs au but. Il est allé chercher ces pénaltys et il les arrête ! C’est fantastique, je suis content pour mon club. »

 

Sekou COUMARE :

 

Piero : Sekou, pas facile de rentrer dans un match comme cela et face à ton ancienne équipe ? :
Sekou COUMARE : « Je revenais de blessure, je n’étais pas à 100 % et je n’étais même pas sûr de jouer. Je suis rentré en fin de match, c’était très compliqué physiquement, je n’étais pas bien. En plus rentrer dans un match comme cela c’est compliqué, heureusement on avait une équipe solide. En face, on avait une bonne équipe de Gueugnon qui méritait aussi de gagner. Vu l’effort qu’on a fait à dix, je pense que l’on mérite de gagner autant qu’eux et même plus. Je suis content pour nous d’être en 32ème et un peu triste pour mes anciens équipiers. Pour le penalty c’est peut-être le dieu du stade gueugnonnais qui a vu que je n’avais pas la bonne couleur de maillot… Mais heureusement notre gardien a fait le boulot. »

 

 

Merci à Piero, aux coachs et joueurs pour leur réactions.