[Arbitrage] Comment se prépare un arbitre ?

Intersaison, matchs hebdomadaires, règlements… A l’occasion de la trêve des confiseurs, nous vous proposons de revenir sur la préparation spécifique d’un arbitre à travers cette interview de Mickaël BRAY, responsable de l’arbitrage au sein du FC Gueugnon.

mickael-bray-arbitre-fc-gueugnon-fcg-saone-et-loire-bourgogne

Bonjour Mickaël, peux-tu nous détailler la préparation physique d’un arbitre ? 
Mickaël BRAY : « L’arbitre est un sportif et doit réaliser les mêmes quantités d’efforts physiques que les joueurs…. Sa préparation est donc globalement et assez similaire à celle des joueurs. Lors de l’intersaison, une remise à niveau physique générale sur base de foncier, renforcement musculaire est effectuée. Ensuite, nous réalisons des exercices un peu plus spécifiques arbitre ciblés notamment sur les types de déplacements. Enfin, les arbitres se rapprochent généralement de leur club, ou sont sollicités pour des matchs amicaux afin qu’eux aussi reprennent leurs marques et se règlent sur le plan technique et tactique.
En Bourgogne, notre CTRA (ndlr: Conseiller Technique Régional en Arbitrage) et la Commission Régionale de l’Arbitrage, nous envoie chaque année un plan d’entrainement type pour cette préparation. »

 

Et comment se passe la partie théorique ?
« Celle-ci s’effectue en 2 temps :
1/ Tout d’abord, chaque année l’International Board, l’organisme régissant les lois du jeu au niveau Mondial, se réunit pour discuter des futures modifications des lois du Jeu. En découle leur application et une publication par la Fédération durant l’été. Dans un premier temps donc, il y a un travail personnel qui consiste à télécharger et prendre connaissance de la mise à jour des règles. Pour ma part, cela me fait de la lecture pour la plage (rires). Il existe certains blogs ou sites dédiés à l’arbitrage qui proposent également des présentations des futurs changements. Ces modifications sont souvent minimes et correspondent juste à des clarifications d’interprétation ou de définition. Elles nous aident cependant dans notre mission mais passent inaperçues du grand public.
2/ En second temps, la clarification et les détails de l’application de ces nouvelles règles nous sont présentés lors des différents stages de rentrée avant la reprise des championnats. Ceux-ci ont lieu en juillet pour la Fédération et septembre pour les Ligues et Districts. Cette année, le chantier a été un peu plus important et nous avons pu avoir un premier aperçu par l’intermédiaire de l’EURO 2016 avec notamment, la modification de la procédure du coup d’envoi qui a surpris le public. »

 

Justement, cette année de nouvelles règles ont eu un écho plus important auprès du public ! Peux-tu revenir avec nous dessus ?
« Le coup d’envoi peut désormais se jouer dans toutes les directions, y compris vers l’arrière et ne solliciter la présence dans le rond centrale que d’un seul joueur. Le cas pouvait déjà avoir lieu avant mais il était obligatoire de botter le ballon vers l’avant. Seul impératif, tous les joueurs doivent être dans leurs camps respectifs.
Le cas du 4e remplacement dans le temps additionnel n’est pas effectif à ce jour. Il a été évoqué mais pas validé sur le plan mondial… Toutefois, j’ai lu qu’il serait appliqué par la Fédération Anglaise, à partir des matchs de 1/4 de finale de FA Cup… Il faut savoir que chaque Fédérations ou Ligues peut ajuster le règlement de base à leurs compétitions ! Par exemple en France, il faut absolument avoir 8 joueurs (9 chez les féminines) dont un gardien pour disputer un match mais le règlement FIFA fait état de 7… Autre exemple avec l’exclusion temporaire (ndlr : carton blanc) spécifique à la ligue de Bourgogne et qui n’est pas appliquée lors de rencontres FFF.
Je rajouterai le cas du joueur blessé, victime d’une intervention sanctionnée, et devant recevoir des soins qui ne sera plus obligatoirement obligé de sortir du terrain… »

 

Et au quotidien, comment se passe la préparation et le débrief de vos rencontres ?
« Au niveau amateur, il n’y a pas de débrief d’après match à proprement parlé. Un réel débriefing et une analyse précise de la prestation interviennent seulement les dimanches où nous sommes observés, lors de la saison… Il faut savoir qu’un arbitre se déplace souvent seul et le trajet de retour est souvent sujet à une analyse personnelle de la rencontre arbitrée.
Si le match s’est bien déroulé le retour sera plus léger… Mais en cas de match difficile ou de grosses décisions prises, une multitude de questions font surface : « Ai-je pris la bonne décision? Ma gestion de la situation était elle la plus adaptée ? Y-avait-il pénalty ou non ?… ».
Autant de questions qui parfois restent sans réponses et qui nous font nous remettre en question chaque semaines….

Avant la rencontre, nous recevons nos désignations 7 à 10 jours à l’avance et durant la semaine, l’entrainement est nécessaire et fait parti de notre préparation. 3 séances par semaines est un bon ratio dans l’absolu… La préparation de la rencontre à proprement parlée intervient lors de la deuxième partie de la semaine une fois que la rencontre est confirmée. Celle-ci comprend l’organisation du déplacement (lieu du match, horaire, etc…), prise d’infos concernant le classement des équipes et leurs résultats précédents.
Hélas, nous n’avons pas encore accès aux données vidéos des études tactiques des équipes mais peut être qu’un jour…. (rires). »

Merci à Mickaël pour ce témoignage nous permettant de mieux appréhender le rôle des arbitres.

Si vous êtes intéressés par l’arbitrage et pour rejoindre le club et ainsi apporter votre contribution à sa réussite, n’hésitez pas à nous contacter par téléphone au 06.81.92.26.34 ou par mail à gueugnon.fc@bourgogne-foot.fr